Retour à la liste

Gouvernance technique de l’Internet : l’Afnic mobilise la communauté française

Communiqué de presse

18 mars 2014 -

Fin de la supervision états-unienne de la racine de l’Internet : l'Afnic appelle la communauté Internet française à participer au débat.

 

Vendredi 14 mars 2014, l’Afnic a pris note de la décision du gouvernement américain de lancer le processus de transition devant aboutir à un transfert de sa responsabilité en termes de supervision de la racine de l’Internet.

Par cette décision, une période de consultations et de débats s’ouvre au niveau mondial, et selon les termes de l’administration américaine, l’ICANN a désormais la responsabilité de coordonner ce débat, et de construire une alternative à la supervision gouvernementale américaine sur le système des noms de domaine.

L’Afnic entend participer activement à ces discussions et faire en sorte, dans la continuité de ses engagements vis-à-vis de la communauté Internet française, que cette voix soit entendue dans le débat.

Alors que le premier forum français sur la Gouvernance de l’Internet vient de se tenir avec succès, au Conseil Économique, Social et Environnemental, l’Afnic entend continuer à solliciter l’ensemble de l’écosystème pour défendre une gouvernance technique de l’Internet qui respecte les principes de sécurité, de stabilité, d’ouverture, et de participation de toutes les parties prenantes.

« Le transfert de la supervision de la racine de l’Internet par le Gouvernement des États-Unis représente un changement bienvenu, et un défi majeur pour la communauté technique de l’Internet. Le débat qui s’ouvre est de première importance. Les utilisateurs français de l’Internet, qu’ils soient issus du secteur privé ou de la société civile, auront leur mot à dire, et l’Afnic sera heureuse de les accompagner pour qu'ils jouent un rôle de premier plan, notamment à l’ICANN. », déclare Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.

À la suite de la réunion de l’ICANN à Singapour, qui se tiendra du 23 au 27 mars prochain, l’Afnic réunira de manière exceptionnelle ses comités de concertation afin de rendre compte des discussions et de solliciter l’avis de la communauté Internet française.

Ces comités, traditionnellement accessibles aux seuls adhérents de l’Afnic, seront exceptionnellement ouverts plus largement. Les modalités de participation seront communiquées dans les prochaines semaines sur le site de l’Afnic.


Retrouvez notre billet d'analyse dédié à cette actualité


Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L'Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).
Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.
Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 80 collaborateurs.