Retour à la liste

Limitations du serveur EPP à partir du 8 décembre (2)

mardi 24 novembre 2009 00:00:00

Nous vous l'indiquions il y a trois semaines, nous prévoyons de mettre en place un mécanisme de contrôle de flux du serveur EPP en particulier, de notre système d'information en général. Ce mécanisme et la politique associés ne seront pas applicables avant plusieurs mois, ce qui nous a contraints à la mise en place de premières mesures visant à limiter certains usages abusifs via EPP (première phase du 16 novembre). Nous vous proposons une seconde et dernière phase qui complète la première. Tout comme les premières mesures, celles-ci sont... [...]

Tout comme les premières mesures, celles-ci sont arbitraires et systématiques. Le mécanisme que nous mettrons en place, dans quelques mois, devra palier à ses 2 défauts majeurs. Ainsi, à partir du mardi 8 décembre : Pour un même nom de domaine, les commandes ne pourront pas s'enchaîner à un rythme supérieur à 2 toutes les 4 secondes. Au delà, une pénalité de 2 secondes sera appliquée sur la commande suivante (toujours pour ce même nom de domaine). Par exemple, il est possible d'enchaîner une commande pour vérifier la disponibilité d'un nom de domaine, par une commande , puis par un autre > sur le même nom de domaine sans qu'aucune pénalité ne soit appliquée. En revanche, un client qui enchaînerait, pour le même nom de domaine, des commandes , devra respecter un délai de 4 secondes entre le premier et le troisième appel s'il ne veut pas être pénalisé. Toute commande suivant une commande sera exécutée immédiatement mais la commande suivante ne pourra pas être prise en compte avant un délai de 2 secondes. Les commandes suivantes, elles, ne subiront aucune pénalité (à moins qu'elles ne rentrent dans une des règles de limitation mises en place). Rappel des limitations mises en place le 16 novembre : Toute commande sur un domaine déjà existant induit un délai de réponse supplémentaire de 2 secondes sur cette commande. Toute commande sur un domaine qui n'est pas dans votre portefeuille et pour lequel vous ne connaissez pas le auth_info induit un délai de réponse supplémentaire de 1 seconde sur cette commande. Nous avons pleinement conscience que ces mesures puissent avoir un impact sur certains d'entre vous. Sachez simplement que nous avons étudié au plus près les différents usages de notre système et que nous avons adapté les pénalités en fonction de ceux-ci. Vous noterez que les pénalités ne dépassent jamais les 2 secondes. Il était aussi très important, pour nous, de faire en sorte que notre système ne soit pas inutilement chargé suite à des usages abusifs.
Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association française pour le nommage internet en coopération. Elle est l’office d’enregistrement délégué par l’Etat pour la gestion des noms de domaine en .fr, ainsi que des extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte). Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90% de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf. Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 82 collaborateurs.