Présentation de l'AFNIC

Qui est l'AFNIC ?

L'AFNIC est l'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. C'est une association à but non lucratif créée en décembre 1997 par l'INRIA (Institut National de la Recherche en Informatique et Automatique) et l'Etat, pour gérer les espaces de noms de domaine (TLD) français (le .fr et le .re). Depuis le 19 février 2010, l'AFNIC est titulaire de la délégation d'Etat en tant qu'Office français d'enregistrement des noms de domaine en .fr (arrêté ministériel du 19 février 2010). Et depuis le 6 décembre 2011, elle opère les extensions ultra-marines suivantes: .pm (Saint Pierre et Miquelon), .tf (Terres Australes Antartiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Quel est le rôle de l'AFNIC ?

L'AFNIC est le gestionnaire du registre de noms de domaine pour les zones géographiques .fr (France), .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint Pierre et Miquelon), .tf (Terres Australes et Antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte). Elle exploite et maintient l'infrastructure technique de gestion des noms de domaine (DNS) pour les zones de nommage sous sa responsabilité, et assure l'accessibilité de ces noms de domaine depuis n'importe quel point de l'Internet. L'AFNIC a également pour mission de contribuer au développement d'un Internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté Internet Française continue de jouer un rôle de premier plan.

Comment contacter l'AFNIC ?

Plusieurs moyens de nous contacter sont à votre disposition :

  • par courrier électronique adressé à support@afnic.fr ou bien en utilisant le formulaire en ligne.
  • par téléphone 24h/24 et 7j/7 au +33 1 39 30 83 00 (Support) ou par télécopie (+33 1 39 30 83 01).
  • par courrier postal adressé à l'Afnic, Immeuble Stephenson, 1 rue Stephenson, 78181 Saint Quentin en Yvelines, France.

Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Puis-je adhérer à l'AFNIC ?

Oui. Que vous soyez une personne morale, un client bureau d'enregistrement de l’AFNIC souhaitant devenir Membre Bureau d’enregistrement, un particulier, une association ou un organisme national ou international, vous pouvez participer à la vie de l'AFNIC en devenant adhérent. L'adhésion est assortie d'une cotisation dont le montant varie en fonction de la catégorie d'adhérent. Ces adhésions ne permettent pas l’activité d’enregistrement de noms de domaine et ne dispensent pas de s’adresser à un bureau d’enregistrement pour obtenir votre nom de domaine en .fr, .re, .pm, .tf, .wf et .yt.

Pour en savoir plus.

Je suis adhérent, à quoi ai-je droit ?

En ligne, vous accédez à l'espace réservé aux membres en fournissant votre identifiant et votre mot de passe. Vous pouvez également participer aux comités de concertation correspondant à votre collège (Bureaux d'Enregistrement ou Utilisateurs), ainsi qu'aux groupes de travail juridique, marketing et communication et technique.

Consultez le calendrier en ligne des prochaines réunions.

Quelles sont les conditions et formalités pour devenir client bureau d'enregistrement pour les noms de domaine .fr et .re ?

Le bureau d'enregistrement est une personne morale qui fournit à ses clients des services d’enregistrement de noms de domaine. Avant tout, prenez connaissance du contrat d'enregistrement ainsi que des tarifs. L’AFNIC accrédite les Bureaux d’enregistrement selon des règles non discriminatoires et transparentes.

Faut-il devenir adhérent de l'AFNIC pour acquérir un nom de domaine pour soi ou revendre des noms de domaine ?

La réponse est non dans les deux cas. La possibilité de déposer un nom de domaine n'est en aucun cas soumise à une adhésion à l'AFNIC. Quelle que soit le demandeur (particulier, entreprise ou collectivité), la demande de dépôt s'effectue via un Bureau d'Enregistrement accrédité qui l'autorise à commercialiser la prestation d'enregistrement et d'activation d'un nom de domaine. L'achat de cette prestation n'ouvre pas droit à la qualité d'adhérent qui s'acquière directement auprès de l'AFNIC.

 

Je suis client de l'AFNIC en qualité de Bureau d'Enregistrement, où trouver les réponses à mes questions ?

Les réponses à vos questions administratives et techniques sont regroupées dans une Foire Aux Questions conçue pour vous et sur la page des actualités opérationnelles de l'AFNIC.

Choisir un nom de domaine

Qu'est-ce qu'un nom de domaine ?

Un nom de domaine est la traduction d'une adresse IP en une suite de caractères plus facile à retenir tels qu'un nom propre, une marque ou une association de mots clés. Le nom de domaine est utilisé pour accéder aux sites Web (ex: afnic.fr) ou pour les adresses de courrier électronique (ex: afnic@afnic.fr).

Quelle est la différence entre le .fr, .re, .yt, .pm, .tf, .wf et les .com, .net, .org, etc... ?

Les lettres précédées d'un point à la fin d'un nom de domaine indiquent l'espace de nommage. Il existe deux catégories d'espace de nommage: les espaces génériques (gLD) créés à l'origine d'Internet, dont les plus connus sont les .com, .net et .org., et les espaces dits géographiques car ils représentent un pays, tels que le .fr (France et départements d'outre-mer), le .re (Ile de la Réunion), le .tf (Terres Australes Antarctiques Françaises), le .pm (Saint Pierre et Miquelon), le .wf (Wallis et Futuna) et le .yt (Mayotte)

Que signifie .fr ?

L'extension .fr est un domaine internet de premier niveau qui désigne l'espace territorial de la France au sens large (DOM-TOM inclus). Il est accessible à toute personne physique ou morale résidant sur l'un des territoires de l'Union Européenne, ou sur l'un des territoires suivants: Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse.

Plus d'information sur le .fr

Que signifie .re ?

L'extension .re est un domaine internet de premier niveau spécifique à l'Ile de la Réunion. Il est accessible à toute personne physique ou morale résidant sur l'un des territoires de l'Union Européenne, ou sur l'un des territoires suivants: Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse.

Plus d'information sur le .re

Que signifie .pm ?

L’extension .tf est un domaine de premier niveau spécifique à l’archipel de Saint Pierre et Miquelon. Il est accessible à toute personne physique ou morale résidant sur l’un des territoires de l’Union Européenne, ou sur l’un des territoires suivants: Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse.

Que signifie .tf ?

L’extension .tf est un domaine de premier niveau spécifique aux Terres Australes Antarctiques Françaises. Il est accessible à toute personne physique ou morale résidant sur l’un des territoires de l’Union Européenne, ou sur l’un des territoires suivants: Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse.

Que signifie .wf ?

L’extension .wf est un domaine de premier niveau spécifique à la collectivité d'outre-mer Wallis et Futuna. Il est accessible à toute personne physique ou morale résidant sur l’un des territoires de l’Union Européenne, ou sur l’un des territoires suivants : Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse.

Que signifie .yt ?

L’extension .yt est un domaine de premier niveau spécifique au département de Mayotte. Il est accessible à toute personne physique ou morale résidant sur l’un des territoires de l’Union Européenne, ou sur l’un des territoires suivants : Islande, Lichtenstein, Norvège et Suisse.

Quel est l'intérêt de choisir un nom de domaine en .fr, .re, .tf, .pm, .wf et .yt ?

En premier lieu, choisir un nom de domaine en .fr, .re, .tf, .pm, .wf ou en .yt vous donne la possibilité d'affirmer votre appartenance à la communauté nationale ou linguistique francophone, ou à celle de votre département d'outre-mer. Mais les avantages sont aussi d'ordre technique. L'AFNIC est particulièrement vigilante en matière de protection des données personnelles pour les particuliers et de qualité de gestion technique, donc de fiabilité des espaces de nommage dont elle a la responsabilité.

Combien coûte le dépôt d'un nom de domaine sous les extensions opérées par l'AFNIC ?

Le coût de dépôt d'un nom de domaine en .fr, .re, .tf, .pm, .wf et .yt est librement fixé par chaque Bureau d'Enregistrement, en fonction des services (hébergement, etc...) associés. Vous êtes invités à comparer les prix et les services proposés par les Bureaux d'Enregistrement accrédités. Le prix public d'un nom de domaine en .fr ou en .re commercialisé par un Bureau d'Enregistrement intègre un droit d'enregistrement reversé à l'AFNIC. Au 1er janvier 2011, le montant facturé par l’AFNIC au bureau d’enregistrement varie de 4,80 à 5,80 euros selon l’option du forfait choisie par le bureau d’enregistrement

Je suis un particulier, ai-je le droit de déposer un nom de domaine sous les extensions opérées par l'AFNIC ?

Oui, depuis le 6 décembre 2011, un particulier résidant sur le territoire de l’un des Etats membres de l’Europe ou dans l’un des pays suivants: Suisse, Lichtenstein, Norvège, Islande peut déposer un nom de domaine sous toutes les extensions opérées par l’AFNIC. Le nom choisi peut correspondre à votre nom de famille, à votre prénom ou un surnom. Il peut aussi refléter une passion, un projet personnel ou un lieu favori, à l'exception des noms réservés aux organismes publics et aux collectivités.

Je représente une entreprise française ou étrangère, une association, un organisme national ou international, quels sont mes droits au dépôt d'un nom de domaine sous les extensions opérées par l'AFNIC ?

Pour déposer un nom de domaine sous une des extensions proposées par l’AFNIC, il vous suffit d’être localisé (siège social ou établissement principal) sur le territoire de l’un des Etats membres de l’Europe ou sur l’un des pays suivants : Suisse, Lichtenstein, Norvège, Islande

Le nom choisi peut être la raison sociale de votre organisation ou celui d'un projet, d'une marque, d'un événement.

Existe-t'il des contraintes techniques à prendre en compte dans le choix d'un nom de domaine ?

Sur le plan technique, un nom de domaine en .fr ou .re doit comprendre au moins 3 et au maximum 63 caractères choisis parmi les lettres A à Z et les chiffres 0 à 9. Il est possible d'utiliser le trait d'union (ou tiret catradin) mais pas les espaces, apostrophes, tiret demi-catradin (tiret bas), etc.

Depuis le 3 mai 2012, il est possible d'enregistrer des noms de domaine avec des caractères diacritiques (IDN) (accents, cédilles...) sous toutes les extensions opérées par l'Afnic.

Pour en savoir plus, consultez la charte de nommage.

J'ai choisi un nom de domaine, quelles sont les vérifications à effectuer avant de le déposer ?

Les lois françaises et la charte de nommage définie par l'AFNIC imposent de respecter quelques règles simples dans le choix d'un nom de domaine. Avant de le déposer via votre Bureau d'Enregistrement, assurez-vous que le nom choisi :

  • ne comporte pas de termes susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ou aux bonnes mœurs ou à des droits garantis par la Constitution ou par la loi,
  • ne comporte pas de termes susceptibles de porter atteinte à des droits de propriété intellectuelle ou de la personnalité, sauf si vous justifiez d’un intérêt légitime et agissez de bonne foi,
  • n’est pas identique ou apparenté à celui de la République française, d’une collectivité territoriale ou d’un groupement de collectivités territoriales ou d’une institution ou service public national ou local, sauf si vous justifiez d’un intérêt légitime et agissez de bonne foi.
  • n'ait pas déjà fait l'objet d'un enregistrement auprès de l'AFNIC (pour cela, consultez avant le dépôt le service de recherche de disponibilité).
  • est conforme aux règles syntaxiques précisées dans la charte.
  • ne fasse pas partie de la liste des termes soumis à examen préalable

 

J'ai choisi un nom de domaine, comment vérifier qu'il n'est pas déjà déposé ?

Pour vérifier que le nom de domaine que avez choisis n'est pas déjà déposé, consultez le service Whois sur le site de l'AFNIC.

Le nom de domaine que j'ai choisi existe déjà, mais se termine par une autre extension (.com, .net, etc...). Puis-je le déposer quand même ?

Oui, vous pouvez effectuer le dépôt. Comme les marques, les noms de domaine homonymes peuvent coexister dans des espaces de nommage différents. Il en existe à ce jour 260. Les cas de noms de domaine identiques dans des espaces de nommage différents sont donc fréquents. Avant d'effectuer le dépôt, assurez-vous cependant que cette démarche ne porte pas atteinte aux droits d'un tiers (entreprise, marque, particulier) éligible au dépôt d'un nom de domaine en France.

Le nom de domaine que j'ai choisi existe déjà en .fr, .re, .pm, .tf, .wf et .yt. Que dois-je faire ?

La règle qui s'applique au nom des dépôts de noms de domaine dans l'espace de nommage français est celle du premier arrivé, premier servi. Dans la majorité des cas, nous vous conseillons d'attendre que le nom choisi redevienne disponible ou, à défaut, de déposer un autre nom, approchant de celui que vous aviez choisi initialement (ajoutez par exemple une indication géographique ou personnelle distinctive). Si cependant vous estimez que le nom de domaine déposé porte atteinte à vos droits, vous pouvez recourir à l'une ou l'autre des procédures existantes de en cas de litige.

Existe-t'il une liste d'attente pour les noms de domaine déjà pris ?

La réponse est non. L'AFNIC ne tient aucune liste d'attente. C'est à vous qu'il appartient de noter la date anniversaire de renouvellement du nom de domaine convoité et de vérifier, à cette date, si le renouvellement a été effectué ou non. Vous pourrez alors tenter de le déposer à votre tour. Sachez qu'une période de rédemption de 30 jours est laissée à l'ancien titulaire avant que le nom de domaine ne soit à nouveau disponible.

Puis-je déposer un nom de domaine à seule fin de le protéger ?

Oui, sous réserve de satisfaire à l'ensemble des conditions d'enregistrement d'un nom de domaine. Pour cela, vous devrez compléter la procédure d'enregistrement, via votre Bureau d'Enregistrement. Cela aura pour effet de publier le nom de domaine dans l'annuaire Whois et d'ainsi le protéger pendant toute la durée d'enregistrement en indiquant que vous en êtes le seul titulaire. Une seconde procédure, l'activation, reste nécessaire pour utiliser ce nom de domaine sur Internet (pour un site web ou comme base d'adresse de courrier électronique), mais elle n’est pas obligatoire.

Combien de noms de domaine puis-je déposer ?

Sous réserve de satisfaire aux conditions d'éligibilité pour les particuliers ou les organisations, il n'existe pas de limite au nombre de noms de domaine que vous pouvez déposer, y compris simultanément. Attention, le dépôt d'un nom de domaine s'accompagne d'une redevance annuelle qui permet le maintien de vos droits sur ce nom. Le montant de cette redevance est fixé par votre Bureau d'Enregistrement et associé aux services qu'il vous propose.

Enregistrer un nom de domaine

Quelles sont les démarches à effectuer pour déposer un nom de domaine ?

Le dépôt d'un nom de domaine ne s'effectue pas directement auprès de l'AFNIC mais auprès de l'un des 800 bureaux d'enregistrement accrédités par l’AFNIC. La plupart proposent un formulaire en ligne qui permet de fournir les informations nécessaires à l'enregistrement de votre demande. Ce service est payant et le tarif est librement fixé par le Bureau d'Enregistrement. Pour chaque demande d'enregistrement, l'AFNIC facture au Bureau d'Enregistrement une redevance.

Je dois choisir un bureau d'enregistrement, l'AFNIC peut-elle me conseiller ?

Non, car l'AFNIC a un devoir de neutralité vis à vis des Bureaux d'Enregistrement accrédités. Afin de vous aider dans votre recherche, une annuaire des bureaux d'enregistrement est à votre disposition sur le site de l'AFNIC.

Existe-t'il un annuaire des bureaux d'enregistrement accrédités par l'AFNIC ?

Oui, l'Afnic met à disposition du public un annuaire recherche des Bureaux d'Enregistrement accrédités et peuvent donc revendre des noms de domaine sous les extensions qu'elle opère. Ce moteur de recherche vous permet de filtrer les résultats par critère, selon que vous êtes un particulier ou une entreprise, ou bien en fonction de votre localisation géographique.

Pourquoi ne puis-je déposer mon nom de domaine directement auprès de l'AFNIC ?

L'organisation mondiale du système de gestion des noms de domaine distingue une fonction de gestion technique et administrative du registre (Registry en anglais), dévolue en France à l'AFNIC pour les espaces de nommage français, et une fonction de commercialisation, attribuée à des sociétés privées, les Bureaux d'Enregistrement. Ces derniers (les Registrar), sont les intermédiaires exclusifs des gestionnaires de registre (les Registry). En tant que Registry, l'AFNIC n'a pas qualité pour recevoir directement les demandes des particuliers ou des organisations.

Je veux déposer un .com ou toute autre extension non opérée par l'AFNIC. A qui m'adresser ?

L'AFNIC est le registre des espaces de nommage français, les autres espaces de nommage, et notamment les espaces génériques, sont gérés par d'autres organisations. C'est à elles que votre Bureau d'Enregistrement s'adresse pour effectuer le dépôt d'un nom de domaine en .com, .org, .net, etc...

Quelle différence y a-t-il entre l'enregistrement et l'activation d'un nom de domaine ?

L'enregistrement est la procédure administrative de dépôt du nom de domaine auprès du gestionnaire de registre, via un Bureau d'Enregistrement. Elle comprend la publication des informations concernant le nom de domaine déclaré dans l'annuaire Whois. L'activation est une procédure technique qui consiste à informer les serveurs de noms (DNS) d'Internet, afin qu'ils puissent traduire le nom de domaine en l'adresse IP d'une ressource internet (serveur web, bureau de poste électronique, serveur de fichiers, etc.). A l’AFNIC l’activation d’un nom de domaine passe un test ZoneCheck des serveurs de noms demandés.

Combien de temps prennent, respectivement, l'enregistrement et l'activation d'un nom de domaine ?

L'enregistrement d'un nom de domaine sous les extensions opérées par l'AFNIC s'effectue, sous réserve de validité, 24h/24 et 7j/7, grâce à un service automatisé mis, par l'AFNIC, à disposition des Bureaux d'Enregistrement. Quelques minutes suffisent pour enregistrer, protéger et publier un nom de domaine dans l'annuaire Whois. Si l'activation immédiate a été demandée, celle-ci est effectuée en moyenne dans l'heure suivant la validation de l'enregistrement. Cette procédure comprend une vérification technique.

Vie du nom de domaine après l'enregistrement

Comment obtenir des informations sur mon nom de domaine ?

L'AFNIC met à disposition sur son site web (www.afnic.fr) le service Whois. Ce service vous permet de visualiser les informations publiques sur votre nom de domaine, notamment le contact technique (votre Bureau d'Enregistrement) et, si vous n'avez pas opté pour la diffusion restreinte, le contact Administratif ainsi que le nom du titulaire.

Je ne sais plus qui est le bureau d'enregistrement gestionnaire de mon nom de domaine. Comment le retrouver ?

Le nom et les coordonnées de votre Bureau d'Enregistrement sont publiés dans l'annuaire Whois. Tapez votre nom de domaine et choisissez l'extension pour les afficher.

Je n'ai pas activé mon nom de domaine lors de son enregistrement et je souhaite le faire maintenant. A qui m'adresser ?

Pour activer votre nom de domaine déjà enregistré, adressez-vous à votre Bureau d'Enregistrement. Ses coordonnées sont publiées dans l'annuaire Whois. A réception de votre demande, votre Bureau d'Enregistrement transmet à l'AFNIC une demande de mise à jour technique (update_tech). Cette opération est gratuite.

Existe-t'il un délai maximum pour activer un nom de domaine enregistré ?

Non, il n'existe aucune limite de temps pour activer un nom de domaine enregistré. Assurez-vous cependant que le nom de domaine en question n'arrive pas en fin de période de validité.

J'active mon nom de domaine et j'ouvre mon site web, dois-je le déclarer à l'AFNIC ?

Vous n'avez aucune déclaration à faire à l'AFNIC. En revanche, si votre site exploite des données personnelles telles que les noms ou coordonnées de vos visiteurs, contactez la CNIL pour connaître les règles qui s'appliquent en fonction de votre statut et de l'utilisation que vous faites de ces données. Pour compléter votre information, consultez également le site de l'Agence de protection des programmes.

Lorsque j'essaie d'accéder à mon site web en utilisant mon nom de domaine, un message d'erreur s'affiche m'indiquant que le serveur est introuvable. Qui contacter pour résoudre le problème ?

Contactez votre Bureau d'Enregistrement car il est le seul à disposer des informations techniques nécessaires pour résoudre ce problème. Il se peut d'ailleurs que la défaillance soit liée à un dysfonctionnement temporaire de ses serveurs de noms de domaine. Si vous avez choisi de gérer vous-même vos serveurs de nom de domaine, nous vous conseillons de vous rapprocher d'un prestataire informatique spécialisé.

Je ne peux plus ni envoyer ni recevoir de messages avec les adresses de courrier électronique se terminant par mon nom de domaine. Qui contacter pour résoudre le problème ?

Contactez votre Bureau d'Enregistrement après vous être assuré que d'autres adresses emails, par exemple celles attribuées par votre fournisseur d'accès à Internet (FAI) fonctionnent normalement. Il se peut que la défaillance soit liée à un dysfonctionnement temporaire de ses serveurs de nom de domaine. Si vous avez choisi de gérer vous même vos serveurs de noms de domaine, nous vous conseillons de vous rapprocher d'un prestataire informatique spécialisé.

Je gère moi-même mes serveurs de nom de domaine et celui-ci va changer d'adresse IP. Comment vous prévenir ?

Contactez votre Bureau d'Enregistrement qui est seul habilité à transmettre à l'AFNIC une demande de mise à jour technique (update_tech) sur ce sujet.

Mon Bureau d'Enregistrement m'informe que l'activation ou la mise à jour technique de mon nom de domaine sont soumis à une vérification technique de l'Afnic. Qu'est-ce que cela veut dire ?

Depuis le 17 décembre 2012, l'Afnic n'opère plus cette vérification de façon systématique (avec l'outil

ZoneCheck) pour tous les noms de domaine soumis par les bureaux d'enregistrement à une demande d'activation ou à une demande de modification technique (update [tech]).

Je change de fournisseur d'accès à Internet ou de prestataire de services internet. Dois-je aussi changer de bureau d'enregistrement ?

Non, ce n'est en tous cas pas obligatoire. Rien ne vous interdit de conserver le même Bureau d'Enregistrement si vous changez de prestataire de services internet. N'oubliez cependant pas de l'avertir et, le cas échéant, de faire une demande de mise à jour technique pour que la redirection vers vos nouveaux serveurs s'effectue correctement. Quand au changement de fournisseur d'accès à Internet (FAI), il n'a aucune incidence sur votre nom de domaine.

Je déménage ou la personne en charge de gérer mes noms de domaine à changé. Comment mettre à jour ces informations ?

Contactez votre Bureau d'Enregistrement ou consultez son site web. Vous devriez y trouver un formulaire qui vous permet de mettre à jour les informations administratives relatives à votre nom de domaine, dont votre adresse, ainsi que les coordonnées du contact administratif. Si vous gérez vous même vos serveurs de noms de domaine, pensez aussi à mettre à jour le contact technique en cas de changement de la personne responsable.

Je veux changer de Bureau d'Enregistrement. Comment dois-je m'y prendre, combien cela va-t'il coûter et quelles seront les conséquences pour mes sites Web ?

Pour changer de Bureau d'enregistrement, il vous faut d’abord contacter le bureau d’enregistrement que vous vous apprêtez à quitter pour l’informer de vos intentions et obtenir le code Auth_info qui vous permettra d’initier le transfert du nom de domaine auprès du nouveau bureau d’enregistrement. Sans ce code, le nouveau bureau d’enregistrement ne pourra pas effectuer la demande de transfert (transfer) de votre nom de domaine auprès de l’AFNIC. Ensuite, il vous faut sélectionner un nouveau Bureau d'enregistrement accrédité et lui demander d'effectuer l’opération de transfert (transfer) auprès de l'AFNIC. Dès réception de l'ordre de transfert, l'AFNIC fait parvenir par courrier électronique une demande de confirmation aux bureaux d’enregistrement sortant et entrant.

Pour confirmer une opération demandée à l'AFNIC par mon Bureau d'Enregistrement, je dois fournir le "Auth_info". De quoi s'agit-il ? Est-ce la même chose que la "clé titulaire" ?

Le "Auth_info" est un mot de passe associé à votre nom de domaine. Ce code est créé à l'enregistrement du nom de domaine en .fr et en .re par le Bureau d'Enregistrement, qui doit vous le communiquer ou vous donner un moyen de l'utiliser. Le "Auth_info" remplace l'ancienne procédure de "clé titulaire" depuis le 30 mars 2009. Il est utilisé pour sécuriser les opérations et confirmer un changement de Bureau d'Enregistrement ou un changement de titulaire.

Puis-je céder ou revendre mon nom de domaine à quelqu'un d'autre ?

Oui, vous êtes libre de transmettre (gratuitement ou moyennant finances) votre nom de domaine à toute personne physique ou morale qui satisfait aux conditions requises pour déposer un nom de domaine en .fr ou en .re. Il appartient à la personne à qui vous cédez ou revendez le nom de domaine de choisir un Bureau d'Enregistrement qui se chargera de l'opération de transmission volontaire selon la procédure définie par l'AFNIC. Pour en savoir plus, consultez notre page explicative.

Attention, si le nom de domaine fait partie de la liste des termes soumis à examen préalable, vous devrez déposer un dossier afin d’obtenir un code d’autorisation.

Et si je ne veux plus de mon nom de domaine ?

Adressez vous à votre Bureau d'Enregistrement pour demander la suppression de votre nom de domaine. Du point de vue de l'AFNIC, cette opération est gratuite et peut être réalisée à tout moment. Cependant, nous vous conseillons de vous assurer auparavant que le contrat de service conclu avec votre Bureau d'Enregistrement vous permet bien de le faire.

Pour en savoir plus, consultez notre page explicative.

Qu'est ce que le délai ou la période de rédemption ?

Le délai de rédemption est la période de sécurité pendant laquelle la demande de suppression d'un nom de domaine est encore réversible. Ce n'est qu'à l'expiration de cette période que le nom de domaine dont vous avez demandé la suppression retombe dans le domaine public et peut être réservé par quelqu'un d'autre. Le délai de rédemption court à partir du jour de la suppression du nom de domaine. Durant cette période, aucune transaction de transmission ou de transfert n'est possible et votre nom de domaine reste indisponible à la réservation, sauf pour vous si vous changez d'avis.

Le délai de rédemption s'applique-t'il dans le cas d'une suppression par l'AFNIC suite à une procédure de justification, ou en application d'une décision judiciaire ?

Non, le délai de suppression ne s'applique qu'aux demandes de suppression faites par le bureau d'enregsitrement à la demande du titulaire. Dans le cadre d'une procédure judiciaire ou à la suite d'une demande de justification infructueuse de conformité (vérification de joignabilité et d'éligibilité), la suppression est immédiate.

Mon nom de domaine est bloqué, qu'est-ce que cela signifie ?

Votre nom de domaine a été désactivé par l'AFNIC à la suite d’un problème. La désactivation entraine la suppression de l'enregistrement DNS correspondant et permettant le lien avec vos ressources Internet. Un nom de domaine bloqué est toujours publié dans l'annuaire Whois et appartient toujours à son titulaire, mais toute opération, même technique, est interdite lors de la période de blocage (sauf la suppression). Pour connaître les raisons du blocage et les conditions de déblocage, rapprochez vous au plus vite de votre Bureau d'enregistrement.

Certaines opérations sont gratuites et d'autres font l'objet d'une facturation au bureau d'enregistrement, pouvez-vous m'en donner la liste ?

Les opérations de mise à jour technique et administrative (changement d'adresse IP, mise à jour des informations concernant le titulaire ou les contacts administratifs et techniques) ainsi que les demandes de suppression sont réalisées gratuitement par l'AFNIC.

Les opérations d'enregistrement, de renouvellement, de transfert, de restauration et de transmission d'un nom de domaine sont en revanche facturées par l'AFNIC au Bureau d'Enregistrement qui en fait la demande en votre nom. Selon les cas, elles modifient ou non la date d'expiration du nom de domaine.

Le Whois et les données associés aux noms de domaine

Qu'est-ce que le Whois ?

Le service Whois (contraction des mots anglais "who is" signifiant "qui est ?") est un moteur de recherche spécifique à la base de données des noms de domaine. Aussi appelé annuaire Whois, il est mis à disposition par le gestionnaire de registre. Le service Whois de l'AFNIC permet d'effectuer des recherches sur les bases de données des noms de domaine se terminant par .fr, .re, .tf, .yt, .pm et .wf. Le résultat de la recherche est une fiche indiquant le nom du titulaire, la date anniversaire de renouvellement du nom de domaine, ainsi que les coordonnées administratives et techniques désignées par le titulaire. Afin de protéger la vie privée, les informations concernant les particuliers sont en diffusion restreinte.

Je veux rechercher un nom de domaine qui se termine par une extension générique (.com, .net ou .org). Puis je aussi utiliser le service Whois de l'AFNIC ?

Le moteur de recherche Whois de l'AFNIC est limité aux bases de données de noms de domaine gérés par le registre français, soit aux noms de domaine se terminant par .fr, .re, .tf, .yt, .pm et .wf. Pour une recherche sur les extensions génériques, l'AFNIC conseille d'utiliser le moteur NIC générique: http://www.generic-nic.net

Je ne veux pas que mes données personnelles apparaissent sur l'annuaire Whois. Est-ce possible ? Qu'est-ce que la diffusion restreinte ?

Oui, et cette protection des données personnelles pour les particuliers est même réalisée systématiquement par l'AFNIC. Les données personnelles (nom, adresse, téléphone, etc..) que vous avez fournies à l'enregistrement sont bien enregistrées mais elles sont remplacées par la mention "Diffusion restreinte" sur la fiche correspondant à votre nom de domaine dans l'annuaire Whois. Ces coordonnées sont accessibles, sur demande expresse et motivée, à la Direction juridique de l’AFNIC et sous conditions. Notez que cette protection ne s'applique pas aux coordonnées professionnelles fournies par le représentant d'une personne morale (titulaire, contact administratif ou contact technique).

Comment contacter le titulaire / contact administratif d'un nom de domaine dont les données sont en diffusion restreinte ?

Si vous devez contacter le titulaire ou le contact administratif d'un nom de domaine dont les données sont en diffusion restreinte, cliquez sur le lien "joindre le contact administratif de ce domaine". Ce lien se trouve dans la fiche du nom de domaine concerné retournée par le moteur de recherche Whois de l'AFNIC. Votre message sera transmis au contact administratif immédiatement. L'AFNIC ne garantit cependant en aucune façon que le destinataire du message le lira effectivement et y apportera une réponse. Si votre demande de contact est motivée par un litige, il existe d'autres possibilités de levée de l'anonymat.

Puis-je obtenir la liste de tous les noms de domaine gérés par l'AFNIC par l'annuaire Whois ?

Non, le moteur de recherche Whois n'est pas conçu pour retourner une liste de noms de domaine mais uniquement la fiche correspondant au nom de domaine recherché si celui-ci est déjà déposé. Si vous souhaitez obtenir une liste plus large et de façon régulière, l'AFNIC propose deux services supplémentaires :l’un gratuit, en diffusant chaque jour et pendant 7 jours la liste constituée des noms de domaine enregistrés quotidiennement en .fr, .re, .tf, .yt, .pm et .wf ; l’autre payant, appelé Service QUalifié d'Accès au Whois (SQUAW) qui fournit à des organismes qui en font la demande, et sous certaines conditions, la liste des noms de domaine en .fr enregistrés chaque jour, associés aux noms des bureaux d'enregistrement ayant procédé à ces enregistrements, ainsi que les noms des titulaires de chaque nom de domaine (à l’exception des personnes physiques ayant optées pour la diffusion restreinte). L'utilisation de cette liste est soumise à un contrat de licence et à des restrictions particulières.

Qu'est ce que le Service QUalifié d'Accès au Whois et à quoi sert-il ?

Le Service QUalifié d'Accès au Whois (SQUAW) est un service payant d'extraction journalière des noms de domaine enregistrés en .fr, de la base de données. Ce service permet d'obtenir une liste des noms de domaine en .fr enregistrés chaque jour, associés aux noms des bureaux d'enregistrement ayant procédé à ces enregistrements, ainsi que les noms des titulaires de chaque nom de domaine (à l’exception des personnes physiques ayant optées pour la diffusion restreinte). Il est généralement utilisé par les entreprises soucieuses de préserver leurs droits sur Internet et par les bureaux d'enregistrement proposant des services d'alerte automatisé sur les utilisations frauduleuses des noms de domaine (cybersquatting, spam). L'accès à ce service est soumis à un contrat de licence et à des conditions particulières.

Qui peut souscrire au Service QUalifié d'Accès au Whois et à quelles conditions particulières ?

La souscription au Service QUalifié d'Accès au Whois est réservée aux organismes (personnes morales) pouvant justifier de plus de 3 ans d'existence et d'un siège social en France. Chaque demande est examinée en fonction de la valeur ajoutée du service envisagé prenant pour base les données fournies par l'AFNIC. L'organisme candidat doit aussi présenter des garanties quant à une utilisation de cette information conformément aux règles édictées par l'AFNIC. L'AFNIC procède à des contrôles réguliers.

Peut-on savoir qui a souscrit au Service QUalifié d'Accès au Whois ?

Oui, l'AFNIC tient à la disposition du public une liste des souscripteurs au Service QUalifié d'Accès au Whois. Consultez cette liste ici.

Régler les litiges

Quels sont les cas de litige sur un nom de domaine en .fr (ou en .re, .pm, .tf, .wf, .yt) ?

Il existe deux sortes de litiges relatifs aux noms de domaine. Les premiers viennent du fait qu'un nom de domaine est par nature unique dans un même espace de nommage. Celui-ci est attribué dans le respect de la charte de nommage, mais selon la règle du premier arrivé, premier servi. Cela n'interdit pas à d'autres personnes de s'estimer fondées à revendiquer des droits différents sur ce nom de domaine. Une seconde catégorie de litige est constituée par les pratiques mal intentionnées telles que le cybersquatting, le typosquatting.

Que puis-je faire en cas de litige sur un nom de domaine sous une extension opérées par l'AFNIC ? Existe-t'il des conditions pour accéder aux différentes procédures ?

Pour résoudre votre litige, l'AFNIC met à disposition de tous les ayants droits, et sans restrictions d'accès particulières, plusieurs options qui se déclinent en procédures pouvant être utilisées, de façon non contentieuses ou contentieuses.

Pour plus d’information, consultez la politique de gestion des litiges pour les domaines Internet français.

Je souhaite régler ce litige à l'amiable, comment procéder ?

Pour régler ce litige à l'amiable, il vous appartient de vous mettre en contact avec le titulaire du nom de domaine concerné et de rechercher avec lui la solution la mieux adaptée (transmission ou suppression du nom de domaine). L'AFNIC n'intervient à aucun moment dans cette négociation. Elle met juste à votre disposition le moyen d'accéder aux coordonnées du titulaire via le moteur de recherche Whois ou à la suite d'une demande de divulgation des données personnelles ou encore en application d'une ordonnance de levée d'anonymat.

Comment entrer en contact avec le titulaire d'un nom de domaine sur lequel je suis en litige et dont les données personnelles sont en diffusion restreinte ?

La première chose à faire est de contacter le titulaire du nom de domaine objet du litige. Vous pouvez le faire en utilisant le formulaire de contact accessible par le lien "Joindre le contact administratif de ce domaine" dans la fiche Whois du nom de domaine concerné. L'AFNIC transmet votre message mais n'apporte aucune garantie que le titulaire le lira et vous répondra. Si cette première tentative reste sans suite, vous pouvez adresser à l'AFNIC une demande motivée de divulgation des données personnelles. Une troisième possibilité consiste à saisir la justice pour obtenir une ordonnance sur requête de levée d'anonymat.

J'ai déposé une demande de divulgation des données personnelles. Dans quels délais l'Afnic va-t'elle me répondre ?

L'Afnic analyse les demandes reçues dans les plus brefs délais. Les dossiers incomplets ne sont pas traités et font l’objet d’un courriel de demande d’informations complémentaires.

Le titulaire d’un nom de domaine enregistré sous diffusion restreinte n’est pas informé d’une demande de levée d’anonymat le concernant.

En cas de réponse positive, un courriel est envoyé au demandeur à l’adresse indiquée dans le formulaire.

En cas de réponse négative, l’Afnic adresse un courrier postal au demandeur ; ce dernier peut saisir un juge par voie de requête pour obtenir  une ordonnance de demande de levée d’anonymat, qu’il adressera à l’Afnic.

Les coordonnées fournies par l'Afnic en réponse à ma demande de divulgation des données personnelles sont inexactes. Que faire ?

Le signaler sans attendre à l'Afnic car il s'agit d'un manquement à la charte de nommage (l’obligation de mise à jours est indiquée dans la charte de nommage). Sur la base de ce signalement, l'Afnic effectue une qualification des données ; elle s’assure notamment de l’éligibilité du titulaire et de l’exactitude des informations administratives fournies.

Pour ce faire, il existe un formulaire de vérification qui devra être accompagné d’un minimum de pièces pour motiver la demande.

Cette opération d’une durée maximale de 2 mois à partir de l’ouverture de l’opération de qualification peut aboutir à la suppression du nom de domaine. En revanche, l’émetteur du signalement ne bénéficie pas d’une priorité au ré-enregistrement du nom de domaine après sa suppression.

J'ai obtenu du Tribunal une ordonnance sur requête pour lever l'anonymat d’un titulaire, dois-je la signifier à l'AFNIC ?

Non, cela ne sera pas nécessaire. Il vous suffit de nous transmettre la copie de cette ordonnance par courrier électronique, télécopie ou courrier postal. Les dispositions seront exécutées dans les meilleurs délais.

Attention : pour tous les autres types d’ordonnances, la signification par huissier est OBLIGATOIRE.

Je ne parviens pas à régler à l’amiable mon litige sur un nom de domaine sous une extension opérée par l'Afnic. Existe-t'il d’autres alternatives pour récupérer un nom de domaine ?

L'Afnic met à votre disposition une procédure extra judiciaire de résolution des litiges: SYRELI (Système de résolution de litiges). Prenez connaissance des conditions d'ouverture en vous rendant sur l'espace dédié.

Vous avez également la possibilité de porter l'affaire devant la juridiction compétente ou de contacter un organisme spécialisé dans la médiation.

Qu'appelle-t-on "Procédure Alternative de Résolution des Litiges" ou PARL ?

La "Procédure Alternative de Résolution des Litiges" est une voie extrajudiciaire mise à la disposition de ceux qui estiment qu'un tiers a porté atteinte à leurs droits en déposant un nom de domaine. La possibilité de recourir à un expert OMPI pour statuer sur la validité de la plainte et des suites à y donner a été momentanément suspendue.

A ce jour, vous pouvez recourir à la procédure de résolution de litiges SYRELI proposée par l'Afnic, ou recourir à un organisme de médiation ou encore porter l'affaire devant les juridictions compétentes.

 

Les données personnelles du titulaire du nom de domaine litigieux sont en diffusion restreinte, puis-je malgré tout engager une procédure Syreli pour récupérer le nom de domaine concerné ?

Vous pouvez faire une demande de levée d'anonymat si vous estimez que la connaissance de l'identité du titulaire est importante pour la constitution de votre dossier.

Cependant, la demande d'ouverture d'une procédure Syreli peut être initiée sans connaître l'identité du titulaire.

L’Afnic transmettra les informations au titulaire référencé dans sa base.

Où puis-je trouver des renseignements sur la résolution de litiges liés à des noms de domaine sous les extensions opérées par l’AFNIC ?

Rendez-vous dans la rubrique « Résoudre un litige », vous y trouverez une foule d’informations susceptibles de vous épauler.

Comment reprendre un nom de domaine déposé par un tiers ?

Pour contester la légitimité d’un nom de domaine, il existe plusieurs  possibilités :

1/ La voie amiable : il faut contacter le titulaire du nom de domaine directement afin de trouver une solution amiable (transmission, suppression du nom de domaine).

Si le titulaire est une personne physique ayant opté pour la non diffusion de ses coordonnées administratives, 3 solutions s’offrent à vous pour  obtenir ses coordonnées :

- Utiliser l'outil de mise en relation avec le contact administratif de ce nom de domaine à l'adresse suivante

- Faire une demande de divulgation d'informations personnelles auprès de l'AFNIC.

- Saisir la justice afin d'obtenir une ordonnance sur requête à l'attention de l'AFNIC afin de lever l'anonymat du titulaire.

2/ La voie extrajudiciaire : la procédure de résolution de litiges « SYRELI » (conformément au Code des Postes et des Communications Electroniques).

L'AFNIC met à disposition une procédure extra judiciaire de résolution des litiges qui permet à toute personne démontrant un intérêt à agir de lui demander la transmission ou la suppression d’un nom de domaine litigieux entrant dans les cas prévus à l’article L.45-2 du Code des Postes et des Communications Electroniques.

Pour en savoir plus sur cette procédure, rendez-vous à l’adresse suivante : https://www.syreli.fr/

 

Vous avez également la possibilité de porter l’affaire devant un organisme spécialisé dans la médiation.

3/ La  voie judiciaire : Saisir un juge est tout à fait possible. L’AFNIC exécutera la décision rendue sur signification par huissier.

Est-ce que l’AFNIC peut intervenir en cas de conflit entre mon bureau d’enregistrement et moi ?

 En général, l'AFNIC ne peut s’immiscer dans un conflit qui oppose un titulaire et un bureau d’enregistrement accrédité.

Selon les dispositions légales de la charte de nommage, l'AFNIC n'a aucun rôle d’intermédiaire entre le bureau d’enregistrement et le titulaire et ne saurait être tenue responsable de la compétence des bureaux d'enregistrement.

Ainsi, vous devrez décider des mesures que vous jugez  utiles, mais il est inutile d’engager l’AFNIC dans le litige.

En revanche, certaines dispositions du contrat d’enregistrement qui lient l’AFNIC et le bureau d’enregistrement peuvent prévoir l’intervention de l’AFNIC dès lors où le bureau d’enregistrement manquerait à ces obligations envers vous  (ex : mise à disposition du code auth-info).

Est-ce qu’un mineur peut déposer un nom de domaine sous une extension gérée par l’AFNIC ?

La loi du 22 mars 2011 les enregistrements de noms de domaine en .fr ont été ouverts aux personnes physiques résidant sur le territoire de l’Union Européenne, sans condition de majorité.

Il est donc possible pour un mineur de déposer un nom de domaine sous n’importe quelle extension gérée par l’AFNIC dès lors que cet enregistrement relève des actes de la vie courante et de modeste importance.

Toutefois, l’attention des parents sur leur responsabilité en cas d’actes ou dommages commis par les enfants mineurs est à noter.

Puis-je demander à l’Afnic de bloquer, geler, supprimer ou transférer un nom de domaine ?

L’Afnic n’est pas autorisé à geler, bloquer, supprimer, transférer un nom de domaine de sa propre initiative, ni même sur simple demande.

Le cadre légal fixe les conditions dans lesquelles ces actions sont permises.

Pour connaître la mise en œuvre de chacune de ces actions, veuillez-vous référer à dans la charte de nommage au chapitre 6.

J’ai besoin d’un historique de dépôt de nom de domaine. Est-ce que l’Afnic peut m’en fournir un ?

L’historique d’un nom de domaine n’est communiqué qu’au titulaire du nom de domaine ou au bureau d’enregistrement accrédité qui en a la charge.

Dans ce cas, il vous suffit d'envoyer un courriel à juridique@afnic.fr en indiquant les identifiants saisis lors de la création du nom de domaine, à savoir :

   * nom, prénom, adresse et date de naissance si le titulaire est  une « personne physique » (un document attestant de l’identité du titulaire est demandé),

   * raison sociale, n° Siren ou n° de marque si le  titulaire est une  « personne morale ».

Dès réception de ces éléments, l’Afnic adresse l'historique demandé par courriel, ou par courrier postal si la demande en est explicitement faite.

A noter : si la demande émane des autorités compétentes, l’historique est communiqué quel que soit la situation du nom de domaine ou de son titulaire.

Puis-je demander une attestation de "titularité" de nom de domaine ?

L’attestation de « titularité » n’est communiquée qu’au titulaire du nom de domaine au moment où est effectuée la demande ou sur la période où ce dernier disposait du nom de domaine.

Il suffit d'envoyer un courriel à juridique@afnic.fr en indiquant les identifiants saisis lors de la création du nom de domaine, à savoir :

   * nom, prénom, adresse et date de naissance si vous êtes le titulaire est une «  personne physique », (un document attestant de l’identité du titulaire est demandé)

   * raison sociale, n° Siren ou n° de marque si le titulaire est une « personne morale ».

Dès réception de ces éléments, l’AFNIC adresse l'attestation demandée par courriel, ou par courrier postal si la demande en est explicitement faite.

Je suis victime d’une usurpation d’identité. Que faire ?

En cas d’usurpation d’identité dans le cadre d’enregistrement de noms de domaine, la première des choses à faire est de déposer plainte auprès d’un commissariat de police ou d’une gendarmerie et d’adresser cette plainte au service support de l’Afnic.

Muni de cette plainte, l’Afnic demandera au bureau d’enregistrement par courriel de contacter son client et d’apporter une réponse sous 48H.

En parallèle, elle procédera au gel du nom de domaine (et de tous les noms de domaine qui ont été ouverts avec vos coordonnées).

Ce délai de 48 heures peut être prorogé une fois en cas d’absence de réponse ;

A la suite, les noms de domaine seront soit maintenus car le bureau d’enregistrement aura confirmé l’identité du titulaire, soit supprimés par ce dernier (ou par l’Afnic s’il n’agit pas).

Je reçois du spam, j’ai remarqué qu’un contenu de site web est illicite, je suis victime de phishing, Que faire ?

L’Anic n’est pas habilitée à traiter ce type de réclamations.

Pour chacun des litiges, il existe des solutions potentielles :

-        signalement porte sur un contenu de site web, un comportement illicite ou contraire à l’ordre public. Dans ce cas, il faut se  rendre sur la plateforme de signalement du ministère de l'intérieur, de l'Outre-mer et des collectivités territoriales pour signaler : www.internet-signalement.gouv.fr

-        S’il s’agit de  «Phishing», il faut se  rendre sur le site web de l'Association Phishing-Initiative : http://www.phishing-initiative.com/.

-        S’il s’agit de Spams, il faut se  rendre sur la plateforme nationale de signalement des SPAMS en lien avec les autorités compétentes: https://www.signal-spam.fr/.

 

Dans tous ces cas, il s’agit de signalement. En cas de graves perturbations,  l’intervention de la police et/ou des juges sera peut être nécessaire pour faire cesser le trouble.

Mes données personnelles apparaissent sur un site ; Que faire ?

L’AFNIC n’a pas de compétence en matière de contenu de site. N’étant pas responsable du contenu des sites web,  elle ne peut donner suite à une réclamation concernant la communication de données personnelles sur un site web. Il faut contacter le responsable de la publication normalement indiqué dans les rubriques « notice légale ». En cas d’absence de réponse, le demandeur doit contacter la CNIL.

L’AFNIC n’intervient que sur les données personnelles communiquées dans le cadre de l’enregistrement d’un nom de domaine : elle transférera la demande de communication vers le bureau d’enregistrement en charge du nom de domaine afin qu’il procède aux corrections éventuelles.

ZoneCheck

À quoi sert ZoneCheck ?

ZoneCheck est l'outil utilisé par l'AFNIC pour vérifier qu'un nom de domaine est techniquement bien configuré. Depuis le 17 décembre 2012, l'AFNIC n'opère plus cette vérification de façon systématique pour tous les noms de domaine soumis par les bureaux d'enregistrement à une demande d'activation ou à une demande de modification technique (update [tech]). 
Pour information, un site dédié au programme ZoneCheck a été créé à destination des développeurs: modulaire et paramétrable, vous pouvez l'utiliser en changeant le fichier de configuration.

ZoneCheck me dit qu'il y a des erreurs. Je ne comprends pas.

L'installation d'un serveur de nom de domaine n'est pas une opération simple. Elle doit être effectuée par un professionnel capable de comprendre tous les mécanismes mis en jeu. C'est la raison d'être des bureaux d'enregistrement. Si vous avez des questions sur les informations techniques fournies par cet outil, vous devez contacter votre bureau d'enregistrement qui saura vous expliquer les points que vous ne comprenez pas.

Comment tester une zone "reverse" avec ZoneCheck ?

ZoneCheck permet de vérifier des points techniques avant l'installation d'une zone. Il permet aussi de vérifier une zone reverse. 
Pour ce faire avec une adresse réseau IPv4, vous devez connaître l'adresse réseau de votre installation qui se termine presque toujours par un 0. Il est nécessaire d'ôter les 0 en fin d'adresse, d'inverser les nombres de votre adresse IP et de rajouter un suffixe : in-addr.arpa.
 Ceci vous donne votre "zone reverse".


Pour tester la zone reverse d'un réseau IPV6, il faut comme pour IPv4, prendre l'adresse réseau, inverser les octets et ajouter le suffixe ip6.arpa.



Exemple 1 - Reverse pour un réseau IPv4 :
Adresse réseau de l'installation : 194.98.30.0.
La zone reverse correspondante est : 30.98.194.in-addr.arpa. 
Cette zone inverse peut être testée par l'outil ZoneCheck pour vérifier son bon fonctionnement.



Exemple 2 - Reverse pour un réseau IPv6 :
Adresse réseau de l'installation : 2001:660:3003::/24. 
La zone reverse correspondante est : 3.0.0.3.0.6.6.0.1.0.0.2.ip6.arpa. 
Cette zone inverse peut être testée par l'outil ZoneCheck pour vérifier son bon fonctionnement.

Pourrais-je connaître les adresses IP des machines de l'AFNIC afin que je puisse les autoriser pour passer les tests Zonecheck ?

Aucun des tests effectués par ZoneCheck ne nécessite de donner des privilèges particuliers aux serveurs de l'AFNIC. Les demandes techniques sont nécessaires pour le bon fonctionnement de la zone et doivent donc être respectées pour toute machine de l'internet.

Notamment, l'AFNIC ne demande pas l'autorisation pour faire des transferts de zone (AXFR) et ne demande pas que les serveurs de noms soient récursifs pour elle (bien au contraire, cf. Avertissement concernant les serveurs récursifs ouverts).

Adhérents

Mes coordonnées ont changé (adresse électronique ou postale, téléphone, …), comment vous prévenir ?

Oui, vous pouvez modifier ces informations en nous adressant un courriel sur juridique@afnic.fr sans oublier de mentionner les modifications à apporter ainsi que votre numéro d'adhérent.

Puis-je modifier mon mot de passe ?

Non, vous ne pouvez pas le faire vous-même car cette fonctionnalité n'est pas opérationnelle pour le moment. Pour modifier votre mot de passe, envoyez un courriel à l'adresse juridique@afnic.fr. Le changement sera effectué dans les meilleurs délais.

J'ai perdu mes identifiants

Contactez le support via le formulaire de contact sur le site. Nos équipes vous répondront dans les meilleurs délais et vous indiqueront la marche à suivre.

En tant qu'adhérent, ai-je le droit d'utiliser le logo de l'AFNIC dans ma communication ?

La réponse est non. En revanche, l'AFNIC met à votre disposition un logo spécifique "Adhérent AFNIC" téléchargeable dans votre espace personnel Mon compte (après identification).

Que sont les comités de concertation ? Puis-je y participer ?

Les comités de concertation sont des espaces de réflexion et d'échange autour des grands dossiers en cours ainsi que sur les orientations stratégiques entre l'AFNIC et ses adhérents. Vous serez invité à y participer deux fois par an, en fonction de votre collège d'appartenance. Il existe en effet deux comités de concertation, l'un réunissant les membres Bureaux d'Enregistrement et l'autre regroupant les membres Utilisateurs (personnes morales et personnes physiques). Le résultat de ces échanges peut être soumis au Conseil d'Administration de l'AFNIC. Les représentants élus des Bureaux d’enregistrement comme des Utilisateurs président ces comités et peuvent s’ils le souhaitent susciter des votes autour de propositions qui seront remontées au Conseil d’administration.

A quoi servent les groupes de travail de l'AFNIC ? Sont-ils accessibles à tous les membres ?

Les groupes de travail sont des plateformes d'échange et de concertation plus informelles et ouvertes à tous les membres de l'AFNIC, sans distinction de collège d'appartenance. Ces groupes se réunissent à intervalle réguliers et poursuivent leurs échanges au quotidien par le biais de listes de diffusion. L'AFNIC compte à ce jour trois groupes de travail ouverts aux membres, Juridique, Marketing et Communication et Technique.

IDN

Que signifie IDN ?

IDN signifie "Internationalized Domain Names".

Les noms de domaine (plus exactement, les noms de machine, car on réserve en général un domaine pour déclarer des machines) ne pouvaient traditionnellement être composés que d'un sous ensemble de caractères ASCII. Les noms de domaine « internationaux » ou « internationalisés » sont des noms de domaine comportant d'autres caractères que les caractères ASCII (par exemple : caractères arabes, chinois, accentués, ...).

La norme mise en œuvre à l'AFNIC est appelée IDNA2008.

Tous les navigateurs Internet et messageries sont-ils adaptés pour les IDN ?

Bien que la technologie ne soit pas nouvelle, la réponse est non. Dans la plupart des cas vous pourrez utiliser votre IDN comme n'importe quel nom de domaine mais il faut s'attendre à être obligé, parfois, de l'utiliser sous sa forme ACE, car seule cette dernière forme vous assure une compatibilité totale avec tous vos outils.

De plus en plus, cette technologie deviendra transparente aux applications dans leurs versions les plus récentes, mais il faut considérer que nous sommes toujours dans une phase de transition qui rend nécessaire la connaissance des 2 formes pour pouvoir faire face à toutes les situations.

Comment va s'afficher mon nom de domaine dans mon navigateur?

IDN n'est pas une technologie nouvelle, de nombreux registres autorisent l'enregistrement de noms de domaine de ce type depuis plusieurs années. Les navigateurs actuels sont donc capables de comprendre une adresse de site WEB utilisant un IDN lorsque celle-ci est saisie dans la barre de navigation.

Il n'est pas à exclure que parfois, les formes ACE resurgissent lorsque par exemple le nom de domaine utilisé n'existe pas, les messages d'erreur de votre navigateur ou de votre outil de recherche préféré se rabattant parfois vers cette forme du nom de domaine. Sur des versions anciennes de navigateurs, il est possible aussi que les différences entre les versions IDNA2003 et IDNA2008 (cette dernière étant la version mise en œuvre à l'AFNIC) ne soient pas traitées comme vous pourriez le penser.

Il est donc conseillé d'utiliser une version récente de votre navigateur. Donc, dans la très grande majorité des cas l'usage de "www.thé-ou-café.fr", en lieu et place de "www.xn--th-ou-caf-c4ah.fr", ne posera aucun problème et c'est cette forme que vous verrez affichée dans votre navigateur et dans vos outils de recherche.

Quels sont les caractères retenus par l'AFNIC pour l'enregistrement des IDN sous les extensions qu'elle gère ?

Voici la liste des caractères retenus dans le cadre de l’ouverture des enregistrements IDN :

- 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z ß à á â ã ä å æ ç è é ê ë ì í î ï ñ ò ó ô õ ö ù ú û ü ý ÿ œ

Concrètement comment fonctionne un IDN ?

À l'origine, le protocole DNS n'a pas été défini pour être restreint à un ensemble de caractères. C'est son usage et d'autres limitations de "l'époque" (le protocole a 30 ans) qui ont conduit à définir des règles syntaxiques telles que nous les connaissons aujourd'hui.

Le but de la norme IDNA2008 est de concilier les besoins humains et les contraintes techniques en autorisant l'usage de toutes les écritures dans les noms de domaine. Toutes ces écritures et les caractères qui les composent sont définis et regroupées au sein d'une norme appelée Unicode.

Comme les règles syntaxiques des noms de domaine imposent l'usage des seules lettres de l'alphabet latin ("a" à "z"), des chiffres, du tiret, et du point pour séparer les labels, un mécanisme de mise sous forme canonique des noms de domaine Unicode et d'encodage de ceux-ci a été mis au point afin de créer des noms compatibles avec ces règles. Alors que dans les applications comme les navigateurs web, les noms Unicode apparaîtront, leur résolution DNS se fera en utilisant la forme encodée (ceci est normalement transparent pour l'utilisateur qui ne devrait pas avoir à manipuler cette forme de nom de domaine).

Que signifient ASCII, Punycode, ACE, LDH ?

L'ASCII ("American Standard Code for Information Interchange") est une norme informatique de codage de caractères très répandue vieille d'un demi siècle. À strictement parler sur 7 bits, il ne permet de coder que 128 caractères. C'est un sous ensemble (appelé LDH, pour "LETTER-DIGIT-HYPHEN") qui permet, en complément du caractère point "." pour séparer les labels qui le composent, de représenter un nom de domaine.

Afin de pouvoir être utilisés dans le DNS, les IDNs n'échappent pas à cette règle. C'est pourquoi, ils sont transformés suivant un algorithme réversible appelé Punycode qui à partir de la version Unicode du nom de domaine va produire une version dite ACE ("ASCII Compatible Encoding") ne comportant que des caractères LDH.

Exemple : www.caféetthé.fr

  • unicode : www.caféetthé.fr
  • ACE : www.xn--cafetth-dyae.fr

Combien de caractères mon IDN peut-il comporter ?

Pour toutes les extensions gérées par l'AFNIC et conformément au protocole DNS qui impose cette limitation (parmi d'autres), la longueur d'un label d'un nom de domaine ne peut dépasser 63 caractères.

Par exemple le nom de domaine exemple.ceci-est-un-domaine-de-test.fr de longueur 38 (on compte les caractères depuis le premier caractère "e" jusqu'au "r" de ".fr" en comptant également les caractères ".") contient 3 labels, respectivement de tailles 7 ("exemple"), 27 ("ceci-est-un-domaine-de-test") et 2 ("fr").

Le calcul de cette taille maximale (63 caractères ASCII) s'effectue après la conversion de l'DN en ACE pour son utilisation dans le DNS.

Exemples :

www.cafeetthe.fr contient 3 labels (respectivement, 3, 9 et 2 caractères) et est de longueur 16.

Alors que www.caféetthé.fr, n'est pas de longueur 16 comme on pourrait le penser. En effet, pour le DNS (pour lequel la limite de 63 caractère s'applique), c'est la forme ACE qui prévaut. Sous cette forme, le nom de domaine s'écrit www.xn--cafetth-dyae.fr, les labels sont donc respectivement de taille 3, 16 et 2 caractères et le nom de domaine est de taille 23, soit 7 caractères de plus que ce que l'on pouvait imaginer.

Quel sera le prix d’un IDN sous les extensions gérées par l’AFNIC ?

Il n’y a pas de facturation spécifique pour le dépôt d'un IDN en .fr , .re, .tf, .pm, .wf, .yt. Comme pour tous les autres noms de domaine sous les extensions ci-avant, il est librement fixé par chaque Bureau d'Enregistrement, en fonction des services (hébergement, etc...) associés. Vous êtes invités à comparer les prix et les services proposés par les Bureaux d'Enregistrement accrédités.

À titre d’information, au 1er janvier 2012, le nom de domaine est facturé par l’AFNIC au bureau d’enregistrement entre 4,80 à 5,80 euros selon l’option du forfait choisie par ce dernier.

Quand pourrai-je déposer des IDN à l’AFNIC ?

En 2012, l'AFNIC ouvre l'enregistrement des IDNs. Cette ouverture se fera en deux temps :

  • Du 3 mai au 3 juillet 2012 : priorité aux titulaires de noms de domaine ASCII pour l’enregistrement des IDNs correspondants (période de sunrise avec règle de "Grandfathering").
  • À partir du 3 juillet 2012 : ouverture de l'enregistrement des IDNs à tous selon la règle du « premier arrivé, premier servi » (plus aucune contrainte vis à vis de la forme ASCII).

Comment dois-je faire pour déposer l'IDN correspondant à mon nom de domaine qui est : theetcafe.fr?

Du 3 mai au 3 juillet 2012 (période de sunrise avec règle de "Grandfathering"), vous devrez vous adresser au bureau d’enregistrement qui a la gestion de votre nom de domaine version ASCII (theetcafe.fr) afin que grâce au "Nic-Handle" (référence titulaire AFNIC unique chez un bureau d’enregistrement) référencé pour ce nom de domaine, nous puissions vous reconnaître comme étant prioritaire et vous attribuer la version IDN demandée.

Si le bureau d'enregistrement en question ne propose pas l’IDN, il vous faut transférer votre domaine chez un autre bureau d’enregistrement qui propose ce service et demander la version IDN dès le transfert effectué.

Après la période de sunrise, vous pourrez passer par n’importe quel bureau d’enregistrement de votre choix pour enregistrer un IDN.

Que sont les noms de domaine "ASCII équivalents" qui me permettent de déposer des IDN pendant la période de sunrise avec règle de "Grandfathering" ?

Lorsque vous souhaitez déposer un nom de domaine pendant la période de sunrise, il faut vérifier que vous possédez, déjà la version "ASCII équivalente" chez le même bureau d'enregistrement que celui par lequel vous effectuez le présent dépôt.

Pour connaître la version "ASCII équivalente" d'un nom de domaine, il suffit de se référer à la liste des 67 caractères autorisés et d'assurer une correspondance, caractère par caractère entre la version Unicode d'un caractère et sa version "ASCII équivalente".

Quelques exemples:

IDN

m

ü

l

l

e

r

-

s

t

r

a

ß

e

.

f

r

ASCII équivalent

m

u

l

l

e

r

-

s

t

r

a

ss

e

.

f

r

Posséder "muller-strasse.fr" permet donc de déposer "müller-straße.fr", chez le même bureau d'enregistrement, pour le même titulaire (même "Nic-Handle").

IDN 1

p

ê

c

h

é

s

.

f

r

IDN 2

p

é

c

h

é

s

.

f

r

IDN 3

p

è

c

h

e

s

.

f

r

ASCII équivalent

p

e

c

h

e

s

.

f

r

Posséder "peches.fr" permet donc de déposer "pêchés.fr", "péchés.fr", "pèches.fr", ... chez le même bureau d'enregistrement, pour le même titulaire (même "Nic-Handle").

Il est important de noter que pour une version "ASCII équivalente" (c'est ce que l'on peut remarquer sur le deuxième exemple), il peut exister de très nombreux IDNs associés.

Est-ce que je peux déposer, pendant la période de sunrise avec règle de "Grandfathering", un IDN alors que je ne détiens pas le nom de domaine ASCII équivalent ?

Pour obtenir le nom de domaine IDN en priorité, vous devrez déposer au préalable le nom de domaine ASCII équivalent s’il est disponible. Ensuite vous pourrez obtenir toutes les versions IDN équivalentes que vous souhaitez.

À défaut de disponibilité du nom de domaine ASCII, vous devrez attendre le 3 juillet 2012. À partir du 3 juillet 2012, vous pourrez déposer les noms de domaines que vous voulez dans l’ordre que vous souhaitez. Vous pourrez obtenir la version IDN même si vous ne détenez pas son équivalent ASCII.

Les IDN enregistrés pendant la période de sunrise (à partir du 3 mai 2012) seront-ils fonctionnels tout de suite ou le titulaire devra-t-il attendre le 3 juillet 2012 ?

Les ayant-droits pourront se servir de leur IDN dès qu'il sera enregistré, ils ne devront pas attendre le 3 juillet 2012.

Un nom de domaine .com.fr (ou .tm.fr, .asso.fr, .nom.fr) pourra-t-il servir de version ASCII pour le dépôt en période de sunrise avec règle de "Grandfathering" ?

Non, ces zones ont été fermées aux enregistrements le 6 décembre 2011. Il est donc impossible d’enregistrer les versions IDN de ces noms de domaine sous les zones fermées mais également sous les extensions de premier niveau.

Dans la mesure où je dispose d’un nom de domaine ASCII sous l'une des extensions opérées par l’AFNIC, est-ce que la priorité est valable pour toutes les autres extensions gérées par l'AFNIC ?

Non, la règle de priorité s'applique uniquement sous l'extension dans laquelle la version ASCII équivalente est déposée.

À titre d’exemple, le titulaire actuel de « toto.fr » pourra déposer « tôtô.fr », « tötö.fr », etc. mais ne pourra pas déposer le nom de domaine « tôtô.re » sauf s’il détient également le nom de domaine ASCII « toto.re ». Toutefois, si c'est un autre titulaire qui détient le nom de domaine « toto.re», c'est ce dernier qui pourra déposer un IDN correspondant à cette version ASCII équivalente sous cette extension en priorité.

L'AFNIC me dit que grâce à la règle de "Grandfathering" je suis prioritaire pour déposer un IDN pourtant je ne peux pas, pourquoi ?

Par exemple, si vous possédez le nom de domaine:

"eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee.fr" avec un label de 63 caractères (le maximum autorisé) vous pourriez prétendre à l'IDN suivant:

"ééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé.fr" mais la version encodée de ce nom de domaine est:

"xn--9caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa.fr" avec un label de 69 caractères, ce qui n'est pas autorisé dans le protocole DNS.

De la même manière, possédant, le nom de domaine ssss.fr, vous pensez pouvoir réserver ßß.fr, mais cela est impossible car notre charte de nommage interdit d'enregistrer des noms de domaine dont le label ne comporte que 2 caractères (sauf si au moins l'un deux est un chiffre).

Peut-on faire de l'IDN "sous" son nom de domaine, si oui comment ?

Il est déjà possible, aujourd'hui de faire des IDN sous son nom de domaine. Dès lors que le nom de domaine créé respecte les standards et donc soit correctement encodé, il n'y a pas d'autres contraintes. Afin de lever toute ambiguïté, il est même possible de créer des IDN proposant d'autres caractères que ceux autorisés par l'AFNIC, dès lors que le nom de domaine enregistré à l'AFNIC répond à ces contraintes.

Par exemple, αβγδ.amoureux-du-grec-ancien.fr ("xn--mxacde.amoureux-du-grec-ancien.fr") pourrait exister.

Je suis titulaire d’un nom de domaine ASCII et je désire sa version IDN, suis-je obligé de le déposer via le bureau d’enregistrement qui gère déjà mon nom de domaine ?

  • Pendant la période de sunrise avec règle de "Grandfathering", oui, vous devrez passer par le bureau d’enregistrement chez lequel vous avez la version ASCII afin que grâce au "Nic-Handle" (référence titulaire AFNIC unique chez un bureau d’enregistrement) référencé pour le nom de domaine ASCII, nous puissions vous reconnaître comme étant prioritaire et vous attribuer la version IDN demandée.
  • Après la période de sunrise, vous pourrez passer par n’importe quel bureau d’enregistrement de votre choix pour enregistrer un IDN.

Puis-je déposer un IDN chez n’importe quel bureau d’enregistrement accrédité par l’AFNIC ?

Non, car les bureaux d’enregistrement ne proposent pas forcément l'enregistrement d'IDN. Nous vous recommandons de les contacter pour valider s'ils proposent ce type d'enregistrement si cela n'est pas précisé sur leur site.

Mon bureau d'enregistrement n'accepte pas les dépôts de noms de domaine en Unicode, que faire ?

Les IDNs existent sous 2 formes, la version Unicode et la version encodée en ASCII (qui commence par "xn--") dite ACE.

Il est plus que probable que même si votre bureau d'enregistrement n'accepte pas un IDN sous sa forme Unicode, l'usage de ce même IDN sous sa forme encodée ne pose aucun problème.

L'AFNIC mettra à disposition, sur son site, un outil de conversion qui pourrait permettre de répondre "simplement" à ce problème.

Toutefois, l'usage du caractère "-" (trait d'union) ayant été interdit depuis de nombreuses années en position 3 et 4 du nom de domaine, il est possible que votre bureau réalise des tests pour vérifier que le nom de domaine déposé n'enfreigne pas cette règle. Afin de valider cette hypothèse nous vous conseillons de prendre contact rapidement avec votre bureau afin que celui-ci vous indique quelles sont réellement vos possibilités de dépôt des IDNs.

Comment faire si le bureau d’enregistrement qui gère mon nom de domaine en version ASCII ne propose pas l’IDN ?

Dans ce cas, vous pouvez :

  • Essayer d'enregistrer l'IDN sous sa forme encodée, c'est à dire dans sa version encodée en ASCII (qui commence par "xn--") dite ACE. L'AFNIC mettra à disposition, sur son site, un outil de conversion qui vous permettra de récupérer la forme encodée. Toutefois, l'usage du caractère "-" (trait d'union) ayant été interdit depuis de nombreuses années en position 3 et 4 du nom de domaine, il est possible que votre bureau réalise des tests pour vérifier que le nom de domaine déposé n'enfreigne pas cette règle. Afin de valider cette hypothèse nous vous conseillons de prendre contact rapidement avec votre bureau afin que celui-ci vous indique quelles sont réellement vos possibilités de dépôt des IDNs.
  • Transférer ce nom de domaine chez un autre bureau d’enregistrement qui propose ce service et demander la version IDN dès le transfert effectué.

L’IDN que j'ai choisi existe déjà, mais se termine par une autre extension (.tf, .yt, .com, .eu etc...). Puis-je le déposer quand même ?

Oui, vous pouvez effectuer le dépôt. Comme les marques, les noms de domaine homonymes peuvent coexister dans des espaces de nommage différents. Il en existe à ce jour 260. Les cas de noms de domaine identiques dans des espaces de nommage différents sont donc fréquents. Avant d'effectuer le dépôt, assurez-vous cependant que cette démarche ne porte pas atteinte aux droits d'un tiers (entreprise, marque, particulier) éligible au dépôt d'un nom de domaine en France.

Un IDN correspondant à mon nom de domaine ASCII a été déposé. Que puis-je faire pour le récupérer ?

Après le 3 juillet 2012, la règle qui s'applique au dépôt de noms de domaine dans l'espace de nommage français est celle du premier arrivé, premier servi. Si cependant vous estimez que le nom de domaine déposé porte atteinte à vos droits, vous pouvez recourir à l'une ou l'autre des procédures existantes en cas de litige.

Un IDN a été déposé alors qu’il porte atteinte à mes droits. Que puis-je faire ?

Si vous estimez que l’IDN déposé porte atteinte à vos droits, vous pouvez recourir à l’une ou l’autre des procédures existantes en cas de litige. Nous vous conseillons donc de prendre connaissance de notre politique de gestion des litiges.

Je dispose d’un nom de domaine ASCII ayant fait l’objet d’un examen préalable. Que dois-je faire pour obtenir son équivalent IDN ?

Pendant la période de sunrise avec règle de "Grandfathering", vous êtes prioritaire pour obtenir cet enregistrement ; pour cela, il vous faut déposer un dossier de réservation du nom de domaine IDN en justifiant de votre intérêt légitime et de votre bonne foi auprès du bureau d’enregistrement de votre choix.

Pour les conditions d’enregistrement, n’hésitez pas à consulter notre site internet.

À compter du 3 juillet 2012, quiconque pourra déposer l’équivalent IDN de votre nom de domaine ASCII à condition que le demandeur ait été le premier à justifier de son intérêt légitime et de sa bonne foi.

Je suis titulaire d’un nom de domaine ASCII mais je n’ai pas utilisé ma priorité pendant la période de sunrise avec règle de "Grandfathering". Un tiers a déposé la version IDN équivalente. Puis-je avoir recours à la procédure SYRELI ?

Le droit de priorité qui est accordé pendant cette période n'empêche pas vos possibilités d'actions pour défendre vos droits si vous pensez qu'un tiers y porte atteinte.

Il vous sera donc tout à fait possible de déposer une demande SYRELI si vous estimez qu'un nom de domaine est susceptible de porter atteinte à vos droits.

Toutefois, il est important de noter qu'il vous appartiendra de prouver que vous disposez d’un intérêt à agir, que le nom de domaine objet du litige est susceptible de porter atteinte à des droits de propriété intellectuelle ou de la personnalité, et que le titulaire ne justifie pas d'un intérêt légitime ou agit de mauvaise foi. Nous vous invitons à consulter les décisions rendues par l'AFNIC dans le cadre de cette procédure à l'adresse suivante https://www.syreli.fr/decisions.