Les extensions comme le .alsace ont-elles un effet sur le SEO local ?

05 décembre 2017 - Par Benjamin Louis


Les nouvelles extensions sont-elles performantes dans Google ? Les extensions géographiques comme le .alsace ont-elles un effet SEO localement ?

Olivier Andrieu de Abondance.com, gourou du SEO dans la francophonie, livre son analyse dans un rapport détaillé, basé sur les résultats du concours SEO organisé par le .alsace.

Le concours a été gagné, pour la deuxième année consécutive, par un participant indépendant passionné de SEO et devOps de profession : Nicolas Hug.

Les deuxième et troisième sont respectivement, l’agence web 2exVia et l’agence SEO Inéolab.  

Le mot clé de cette année était « argentoratum », l’ancien nom de Strasbourg. Nicolas a développé une stratégie d’optimisation et de linking qui a porté ses fruits tout au long du concours. Il a passé facilement le piège tendu à mi-concours : les concurrents devaient démarrer la compétition avec un nom de domaine en .fr puis migrer le site vers un domaine en .alsace.

La performance des sites du concours et du .alsace est sondée avec deux mots clés : celui du concours « argentoratum » et une variante avec indication géographique « argentoratum alsace » ; et, bien entendu, selon des critères variés : terminal (PC et smartphone), géolocalisation (Strasbourg, Paris, Londres, Munich…), langue (français, allemand, anglais), version de moteur de recherche (google.fr, .de, .com, .co.uk…)

La première constatation est conforme à la position, répétée à de multiples reprises, de Google, et similaires aux résultats de la précédente analyse de 2016 sur le premier concours SEO du .alsace : le .alsace est performant comme le .com et visible dans le monde entier, quels que soient le support, le moteur, la langue… Cette affirmation n’en surprendra pas certains mais en rassurera d’autres. Les mythes urbains sont tenaces.

Le deuxième constat est que, pour le moment, il n’y a pas d’effet local ou « bonus » du .alsace pour les internautes identifiés géographiquement en Alsace. Les résultats sont les mêmes qu’on soit localisé à Paris, Marseille ou Strasbourg pour la même configuration de moteur, langue…

L’élément qui interpelle cependant, et qui n’apparaissait pas visible dans le rapport 2016 est la différence de résultats entre les deux requêtes « argentoratum » et « argentoratum alsace » : il y a quasi systématiquement plus de sites en .alsace en première page de Google pour la recherche contenant le mot « alsace » que pour la requête « argentoratum » seule. Notez que les sites du concours étaient optimisés pour le mot « argentoratum » et non « alsace ». Les occurrences sur ce dernier étaient faibles dans les sites.

Le .alsace serait-il mieux pris en compte par Google pour ce type de requête géolocalisée ?   

Est-ce une traduction concrète dans l’algorithme de l'ouverture faite par Google sur les extensions géographiques dans son blog officiel francophone en juillet 2015 ?

En tant qu’extension géographique, nous le souhaitons, le pensons et prenons cette évolution comme le premier pas vers une meilleure performance locale des extensions géographiques.

Nous vous invitons à lire ce rapport d’Olivier Andrieu et vous faire votre propre avis :

 

Télécharger le rapport d'analyse des résultats du Concours SEO Argentoratum (PDF - 1000 Ko)

 

 

Read this page in English Haut de page