Actualités Actualités

Bilan d'image du .fr un an après son ouverture aux particuliers

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > Bilan d'image du .fr un an après son ouverture aux particuliers
Le 22/05/07

Saint Quentin en Yvelines, le 22 mai 2007

À un an de distance, l’AFNIC a souhaité actualiser l’étude réalisée avec le quotidien « 20 Minutes » au printemps 2006 afin de mesurer les évolutions et les points d’ancrage de la relation des internautes avec les noms de domaine .fr.
Cette enquête en ligne via « 20’UP » (le panel de « 20 Minutes ») a été réalisée du 21 au 25 mars 2007 auprès de 800 répondants internautes1, répartis dans toute la France.

1. Un .fr connu et apprécié des répondants

Une forte majorité des répondants (63%) sont des utilisateurs avertis au sens où ils ont déjà créé un blog, un site web ou des pages personnelles. Près des deux tiers de ces internautes savent que le .fr est ouvert aux particuliers ; 10% sont déjà passé à l’acte et possèdent leur .fr.

58% des répondants ayant acquis un nom de domaine dans le cadre d’un package de leur bureau d’enregistrement -les sociétés qui commercialisent les noms de domaine- indiquent avoir donné leur préférence au .fr. Une tendance confirmée : 52% des sondés ayant un nom de domaine en .fr ou envisageant d’en acquérir un estiment qu’un .fr est plus important qu’un nom de domaine d’une autre extension (.com, .net…).

Enfin, le .fr est un choix pérenne : 83% des répondants titulaires d’un nom de domaine en .fr l’ont déposé pour au moins plusieurs années.

 

2. Un .fr vecteur d’identité, associé à des valeurs fortes

En 2007 comme en 2006, les répondants mettent en tête l’identité (39%) et les centres d’intérêt (27%) parmi ce que véhicule un nom de domaine.

74% d’entrent eux pensent qu’un .fr permet d’exprimer une identité ou une personnalité sur internet, en soulignant d’ailleurs que
les adresses en .fr semblent plus originales (67%) et plus représentatives de la personnalité du titulaire (56%) que les adresses simplement construites à partir du nom de domaine d’un prestataire.

Le .fr reste attaché aux mêmes valeurs fortes qu’en 2006 : francophonie (80%), appartenance (48%) et proximité (36%).

 

3. Des usages et des critères de choix de service bien définis

Les répondants indiquent déposer des noms de domaine .fr essentiellement pour créer un site web ou pour s’en servir comme support d’adresses de messagerie.
Cette approche se retrouve dans les services recherchés en même temps qu’un nom de domaine : espace d’hébergement web (49%), les adresses de messagerie (44%), outils d’aide à la création et à la mise en ligne de sites (42%), avec une mention spéciale pour la protection des données personnelles proposée par défaut pour les .fr et recherchée par 33% des internautes.

Les principaux critères de choix d’un bureau d’enregistrement restent le tarif (77%), suivi de la qualité de l’interface d’enregistrement (58%), de la clarté de l’offre (57%) et de la gamme de services associés (44%).

 

En savoir plus

Téléchargez la synthèse « Bilan d’image du .fr un an après son ouverture aux particuliers »
(116 Ko)

À propos de l’AFNIC
(Association Française pour le Nommage Internet en Coopération)

Association à but non lucratif, l’AFNIC est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr et .re, suffixes internet correspondant à la France et à l’Île de la Réunion.
L’AFNIC est composée d’acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet.
En savoir plus

__________________________________________
1 : Profil des répondants : 15 ans et plus, toutes catégories socio-professionnelles confondues.

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.