Actualités Actualités

Communiqués de presse : candidats retenus au second tour des élections at large - Cyber-élections de l'ICANN, ...

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > Communiqués de presse : candidats retenus au second tour des élections at large - Cyber-élections de l'ICANN, la dernière ligne droite
Le 04/09/00

Communiqué de presse
Rocquencourt, le 4 septembre 2000

Cyber-élections de l’ICANN – la dernière ligne droite

Plus de 3 000 internautes français (dont 2 000 inscrits en une semaine fin juillet !) sont appelés à participer à l’élection des nouveaux membres au sein du bureau de l’ICANN (organisme de gouvernance de l’internet au niveau mondial), dont le 1er tour se déroule actuellement. La zone « Europe » aura 1 candidat a élire sur les 5 postes à pourvoir.

La France se place en deuxième position parmi les pays européens en terme de nombre de votants : loin après l’Allemagne (20 500), mais devant la Grande-Bretagne (2 100), l’Italie (1 700), la Suède (210)… Les internautes européens (36 000) sont plus nombreux à voter que les américains (19 500), mais moins que les japonais (39 000).
Au total, 158 000 internautes dans le monde ont été enregistrés pour participer à ces élections, dont 93 000 asiatiques.

Le premier tour sera clôturé le 8 septembre prochain. On dénombre 74 candidats européens, dont 2 seront retenus pour le second tour en complément des 5 candidats (dont un français) déjà désignés par l’ICANN. Un candidat européen sera élu au bureau de l’ICANN à l’issue du second tour qui se déroulera du 1er au 10 octobre.

Compte tenu des votes enregistrés à ce jour, 7 allemands, 2 français, 2 italiens et 1 russe figurent parmi les 12 premiers. Les français arrivent en 9ème et 11ème position avec respectivement 188 et 150 voix (ils sont 12 en lice).
80% des inscrits européens n’ont pas encore voté…
Tous les internautes ayant reçu leur code « pin » par courrier sont appelés à participer (ou à modifier leur vote) avant le 8 septembre.

Sur le site http://www.gouvernance-internet.com.fr, l’AFNIC explique la marche à suivre pour voter et a proposé aux candidats français d’exposer leurs motivations.

Pour toute information complémentaire :

http://www.icann.org/

AFNIC :

Jean-Yves Babonneau, Directeur Général de l’AFNIC
Olivier Guillard, site « gouvernance-internet.com.fr »

— Fin du communiqué —

Communiqué version Acrobat PDF

Communiqué version PDF [ – 36 Ko]

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.