Actualités Actualités

Consultation publique sur le .fr : l'Afnic appelle les internautes à s'exprimer

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > Consultation publique sur le .fr : l'Afnic appelle les internautes à s'exprimer
Le 07/06/16

Logo FR

Le Ministère de l’Industrie a lancé la consultation publique sur l’Office d’enregistrement du .fr, afin d’informer la communauté internet française de la décision de la ministre quant à la prorogation de l’Afnic – désignée en juin 2012 pour 5 ans renouvelable une fois – comme Office d’enregistrement du .fr.

Cette prorogation, rendue possible par le Code des Postes et Communications électroniques, est l’occasion de faire le point sur les avancées du .fr depuis 4 ans, sur les engagements de l’Afnic vis-à-vis de l’État, et enfin, sur le rôle de l’Office d’enregistrement au sein de la communauté Internet française.

Pour notre association, cette consultation publique est bien plus qu’une étape obligatoire avant une prorogation de notre convention d’office d’enregistrement du .fr. C’est une occasion unique, depuis notre désignation en juin 2012, de faire le point sur ce que nous avons accompli ensemble, avec les bureaux d’enregistrement, les titulaires, et l’ensemble des parties prenantes du .fr.

Pendant trente jours, chacun pourra s’exprimer sur la manière dont est gérée notre extension nationale. Des attentes vont s’exprimer, nouvelles ou parfois anciennes, des remarques, des pistes de progrès. Mais c’est également l’occasion pour tout celles et ceux qui nous connaissent, et avec qui nous travaillons  quotidiennement, de parler aussi des trains qui arrivent à l’heure, des réussites, des progrès accomplis. L’état décidera, sur cette base, s’il convient de proroger notre désignation jusqu’au prochain appel d’offres qui devrait avoir lieu en 2022.

« Le fait que l’Etat interroge les Français sur le .fr, et la manière dont il doit être géré, montre à quel point l’extension nationale est importante pour le développement de l’économie numérique. En tant qu’Office d’enregistrement du .fr depuis plus de 20 ans, l’Afnic est fière du travail accompli, et désireuse de continuer à mettre au service de tous cet outil irremplaçable pour la communauté internet française » déclare Mathieu Weill.

L’Afnic publiera durant cette période de consultation publique un bilan aussi exhaustif que possible de l’ensemble de ses engagements et de ses réalisations. Nous rendrons publique cette contribution. Certains points méritent néanmoins selon nous d’être mis en avant alors que s’ouvre cette consultation.

L’Afnic tient ses promesses pour le .fr

Depuis 4 ans, l’Afnic publie en toute transparence l’ensemble des éléments qui permettent d’évaluer la qualité de service du .fr, consultables ici.

Ces éléments montrent une performance stable et conforme aux engagements de l’Office, que ce soit en matière de disponibilité de notre chaîne d’enregistrement pour les bureaux d’enregistrement, en matière de disponibilité globale du .fr, ou en matière de support téléphonique et mail. Cette performance est le fruit des efforts d’amélioration continue des équipes de l’Afnic ainsi que d’une politique constante en matière d’investissement dans la sécurité et la résilience du .fr, qui représentent 8% du chiffre d’affaires annuel. Ces investissements ont par exemple permis de mettre en place une copie complète et en temps réel de notre chaîne d’enregistrement, afin de renforcer notre plan de reprise d’activité.

La qualité de service est reconnue par nos bureaux d’enregistrement, qui se disent satisfaits ou très satisfaits de nos services à plus de 95%. Un plan de promotion de l’extension nationale reussir-en.fr a été lancé dès 2013. Aujourd’hui plus de 100 000 visiteurs mensuels profitent des bons plans et des conseils de Réussir-en.fr pour développer leur présence en ligne.

Avec une croissance systématiquement plus élevée que celle de ses homologues européens, le .fr a continué sa progression depuis 4 ans et devrait dépasser les trois millions d’enregistrements d’ici quelques mois. Ses tarifs ont baissé de 5% sur la même période, alors que de nouveaux services sont apparus :

  • .fr Lock, pour sécuriser son nom de domaine et se prémunir contre le détournement de site par le DNS
  • l’enregistrement multiannées pour éviter les renouvellements annuels.

Côté résolution des litiges en .fr, l’Afnic a mis en place la procédure Syreli. Depuis son lancement, plus de 800 décisions ont été rendues par l’Afnic, permettant, dans le respect des droits de propriété intellectuelle, d’expression, et de la liberté d’entreprendre, de résoudre les différends entre ayant-droits et titulaires de noms de domaine.

 

Le .fr, innovation et partage

Être Office d’enregistrement du .fr, au-delà des exigences de performance opérationnelle et de relations clients, c’est également créer de la valeur avec le .fr, pour la remettre au service de la communauté internet.

C’est ce que fait l’Afnic, tout d’abord en investissant 10% du chiffre d’affaires du .fr dans les activités de recherche et développement et de transfert de compétences, au national comme à l’international. Impliquée au sein des enceintes internationales de standardisation (notamment l’IETF), l’Afnic fait avancer la cause de la protection des données personnelles au sein même du DNS, à travers les travaux « dns &privacy ».

Présente au cœur de projets touchant l’Internet des objets (adoption en 2013 du standard de l’ONS 2.0) et développant sa capacité de production de données ouvertes (projet opendata Afnic) ainsi que sa capacité d’analyse des données (Registry Analytics),  l’Afnic considère que le .fr doit toujours continuer d’être innovant.

À travers les comités de concertations et les nombreuses manifestations auxquelles elle participe, l’Afnic transfère ses  compétences techniques et sa connaissance de la gouvernance de l’internet. Ainsi, elle a joué un rôle important dans l’élaboration de la réforme de l’ICANN, préservant l’autonomie du .fr vis-à-vis du régulateur américain, tout en proposant des évolutions qui permettent à l’ICANN d’être mieux contrôlée par ses propres parties prenantes.

Enfin, avec la mise en place de la Fondation Afnic pour la solidarité numérique, ce sont près de quatre millions d’euros qui ont été reversés depuis 2012  pour financer des projets de solidarité, utilisant l’Internet pour le mettre au service du plus grand nombre. Les premiers projets financés seront d’ailleurs annoncés dès les premiers jours de juillet.

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.