Actualités Actualités

Évolutions des règles et des procédures d'enregistrement pour .fr et .re le 30 mars 2009

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > Évolutions des règles et des procédures d'enregistrement pour .fr et .re le 30 mars 2009
Le 16/01/09

Nouveautés dans les procédures d’enregistrement
Dans le cadre de la simplification et de la standardisation des procédures de travail avec les bureaux d’enregistrement, l’AFNIC mettra en place à compter du 30 mars 2009 le protocole EPP.
La mise en œuvre de cette nouvelle interface d’enregistrement s’effectue en étroite collaboration avec les bureaux d’enregistrement depuis plus d’un an.
Elle s’accompagnera également de changements importants, notamment dans le délai de rédemption (qui passera de 7 à 30 jours), l’identification du titulaire, les modalités de changement de bureau d’enregistrement (transfer) d’un nom de domaine et le code d’autorisation unique (auth_info) qui devra être transmis à chaque titulaire de nom de domaine.
Autre changement majeur : l’état d’un nom de domaine.
L’AFNIC distinguera désormais l’enregistrement de l’activation d’un nom de domaine. À l’heure actuelle, l’enregistrement d’un nom de domaine n’est valide qu’après sa publication dans l’annuaire Whois et sur les serveurs DNS. À compter du 30 mars, un domaine pourra être uniquement enregistré, c’est-à-dire publié dans Whois et ensuite, de façon optionnelle, activé dans le DNS.
Pour plus d’informations, vous trouverez la première version du nouveau guide des procédures (1,5 Mo) et une synthèse Avant / Après le 30 mars 2009 (410 Ko).
Nouveautés dans les conditions d’enregistrement
Parallèlement à ces changements, une nouvelle charte de nommage pour les domaines en .fr et pour les domaines en .re entrera en vigueur le 30 mars 2009.
L’enregistrement directement sous .fr et .re sera privilégié, avec pour objectif de simplifier la charte.  Les principaux changements porteront  sur les sous-domaines listés ci-dessous. Aucun nom de domaine ne sera supprimé mais à compter du 30 mars prochain, les enregistrements ne seront plus possibles dans ces sous-domaines :

Les sous-domaines .nom.fr et .nom.re (réservés aux personnes physiques) ne seront plus disponibles à l’enregistrement ; les noms de domaine existants seront cependant conservés.
Les sous-domaines .prd.fr (dédié aux projets de Recherche et Développement) et .presse.fr (destiné aux organismes de presse) seront également fermés à l’enregistrement.
Seules les conventions de nommage agglo-nom.fr, cc-nom.fr, ville-nom.fr, mairie-nom.fr, cg-nom.fr, cr-nom.fr seront conservées et soumises à un enregistrement autorisé. L’AFNIC n’effectuera plus de vérification sur le respect des autres conventions.
L’AFNIC consacrera l’année 2009 à la migration progressive des domaines sectoriels vers d’autres structures. Des contacts avec les différents responsables de ces domaines ont d’ores et déjà été établis.

À propos de l’AFNIC
(Association Française pour le Nommage Internet en Coopération)
Association à but non lucratif, l’AFNIC est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr et .re, suffixes internet correspondant à la France et à l’Île de la Réunion.
L’AFNIC est composée d’acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d’enregistrement).
En savoir plus

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.