Retour à la liste

Rapport 2016 de l'Observatoire de la résilience de l'Internet français

29 septembre 2017

Créé en 2011 par l’ANSSI, l’Observatoire publie son rapport annuel avec la participation de l’Afnic.

 

Pour la sixième année consécutive, le rapport de l’Observatoire de la résilience Internet français, rédigé par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) avec la participation de l’Afnic, analyse la résilience de l’Internet français en étudiant deux protocoles, BGP et DNS, et étudie depuis 2014 le service de chiffrement des communications TLS utilisé par les navigateurs web.

L’Observatoire encourage l’ensemble des acteurs de l’Internet à s’approprier les bonnes pratiques d’ingénierie admises pour les protocoles BGP, DNS, et TLS, et à anticiper la menace que représentent les attaques DDoS. D’autre part, l’observatoire énonce les recommandations suivantes :

  • surveiller les annonces de préfixes et se tenir prêt à réagir aux usurpations
  • diversifier le nombre de serveurs SMTP et DNS afin d’améliorer la robustesse de l’infrastructure ;
  • appliquer les bonnes pratiques notamment celles rappelées dans ce document, pour limiter les effets des pannes et des erreurs d’exploitation ;
  • poursuivre les déploiements d’IPv6, de DNSSEC, et de la RPKI ;
  • anticiper les attaques DDoS en acquérant une solution de dépollution ou souscrire à une offre via un prestataire.

Rapport Observatoire Résilience Internet Français 2016 ANSSI Afnic 

Téléchargez l'Observatoire de la résilience de l'Internet français 2016


 

English version available soon

Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L'Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).
Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.
Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 80 collaborateurs.