Retour à la liste

Étude de l’Afnic : Le marché des noms de domaine dans le monde en 2017

28 juin 2018

L’Afnic publie son étude 2017 du marché des noms de domaine dans le monde.


L’Afnic publie son étude 2017 du marché des noms de domaine dans le monde, basée sur les statistiques de l’ICANN, les chiffres des registres, les informations de sites spécialisés et ses recherches internes.

Fin 2017 le marché mondial des noms de domaine représentait quelques 342 millions de noms de domaine, dont 172 millions de « Legacy TLD » (COM, NET, ORG etc.), 24 millions de « nouveaux domaines de premier niveau ou nTLDs créés à partir de 2014, et 147 millions de d’extensions géographiques (GeoTLDs)

Avec près de 135 millions de noms de domaine, le .COM reste le « poids lourd » des Legacy et voit sa part de marché augmenter de 38.9% à 39.5%, bien que sa croissance se ressente des suppressions qui l’ont aussi touché (2.8% en 2017 contre 3.7% en 2016 et 6.4% en 2015). Les « Autres Legacy » ont souffert en 2017, perdant 2% en stock.

La croissance globale du marché a été de 1.2% en 2017 ce qui représente une baisse par rapport aux 7.1% de 2016. On peut nuancer ce chiffre par les suppressions consécutives des nombreuses créations survenues en mars et juin 2016. On attend un « retour à la normale » en 2018 avec une atténuation de l’impact des phénomènes atypiques de 2015 – 2017 liés aux domainiers chinois.

Les nTLD ont subi un coup d’arrêt en 2018, et ont vu leur part de marché diminuer (-1 point) et leur volume baisser de 15%, ce qui représente 4 millions de noms de domaine.

La consolidation des parts de marché des extensions « leaders », au niveau mondial comme en France, combinée avec des pertes assez sévères pour les « legacy » autres que le .COM, laisse penser qu’il existe des phénomènes d’arbitrage entre nTLD et « Autres Legacy », mais que ceux-ci concernent surtout des noms défensifs.

Les dynamiques régionales des ccTLD en 2017 ont vu l’Afrique réaliser une croissance impressionnante (72,7%), tandis que les autres régions sont en stagnation ou en légère décroissance. On peut nuancer ces données par les dépôts massifs constatés sous les « penny ccTLD » qui ne s’inscrivent pas nécessairement dans la durée.

L’évolution du taux d’utilisation des nTLD pris dans leur ensemble (25%) continue d’être encourageante, même si son niveau reste faible et que la proportion de noms « réellement utilisés » a peu progressé en 2017 en dépit des « purges » ayant frappé les plus grandes extensions.

L’étude de la répartition des noms de domaine au niveau mondial fait clairement ressortir une prédominance de l’Amérique du Nord pour les « Legacy » avec près de 58% des .COM, de l’Europe pour les ccTLD (49%), et de l’Asie-Pacifique pour les nTLD (51%).

Le marché des noms de domaines en 2017 a été également marqué par un phénomène de mutation et de recomposition. La concentration des acteurs s’est poursuivi à tous les niveaux alors que la situation financière est restée tendue. On peut noter que la logique financière tend à être de plus en plus présente (au détriment de la logique entrepreneuriale) du fait de la présence d’investisseurs strictement financiers dans le capital de grands acteurs (cotés en bourse ou non) et de la morosité des performances économiques de nombreux nTLD qui peut créer des situations de trésorerie tendues. Face à ces incertitudes, les acteurs recherchent de nouveaux débouchés notamment en Chine, tout en s’efforçant d’optimiser leurs processus de vente.

Face à cette situation incertaine, le schéma registres – registrars va sans doute devoir évoluer à l’avenir, en favorisant de plus en plus l’émergence de revendeurs spécialisés, ou « de proximité », qui assureront la commercialisation des nTLD auprès des « niches » concernées. Cette transformation n’est pas évidente pour tous les acteurs et reste lente à entrer dans les mœurs.

Enfin Au niveau des registres, les principaux axes de développement et de diversification identifiés en 2017 ont été la sécurité, les infrastructures DNS, la lutte contre les « abus », l’exploitation de la « data » et l’Internet des Objets.


Telécharger Le Marché des noms de domaine dans le monde en 2017




Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

Créée en 1997, l’Afnic - Association Française pour le Nommage Internet en Coopération - est une association à but non lucratif. Désignée par l'État pour gérer les noms de domaine en .fr, elle en assure la promotion auprès des entrepreneurs et des particuliers. Gestionnaire historique du .fr avec plus de 3,2 millions de noms de domaine à ce jour, elle se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre : elle accompagne ainsi 14 projets de nouveaux domaines Internet de premier niveau dont le .paris et le .bzh. L’Afnic est implantée à Saint-Quentin en Yvelines : 80 personnes travaillent ainsi à ce bien commun qu’est l’Internet français. L’Afnic reverse 90% des bénéfices du .fr à la Fondation Afnic pour la solidarité numérique, qui finance des projets internet solidaire sur l’ensemble du territoire français. www.afnic.fr.