Retour à la liste

Le DNS : la solution de nommage de l’Internet des Objets, le point de vue de l'Afnic

6 juillet 2018

Découvrez le nouveau dossier thématique de l'Afnic sur l'utilisation du DNS dans les conventions de nommage des objets connectés (IoT).

Alors que les objets physiques connectés sont de plus en plus nombreux, il existe encore de grandes disparités dans la façon dont ceux-ci sont reliés à l’infrastructure Internet (connexion directe par le biais d’une pile IP, du Wi-Fi ou d’Ethernet ou indirecte via les puces RFID ou étiquettes NFC notamment) et dans les conventions de nommage d’identifiants utilisées pour cette connexion.

Ce nouveau dossier thématique revient sur les travaux de l’Afnic explorant les possibilités de communication entre ces objets, reposant sur l’utilisation du DNS, pour harmoniser les identifiants dans l’IoT aux informations numériques associées sur internet au niveau international.

Il revient notamment sur la proposition de création d’une architecture « ONS - Service de nommage des objets - Fédéré », utilisant l’infrastructure DNS pour rattacher les identifiants dans l’IoT, et représentant une solution pour répondre aux problématiques de sécurité et de protection de la confidentialité posées par les objets connectés.

 

 

Télécharger le Dossier Thématique "Le DNS : La solution pour le nommage de l'Internet des Objets"

 

Pour aller plus loin

 
 

 

Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

Créée en 1997, l’Afnic - Association Française pour le Nommage Internet en Coopération - est une association à but non lucratif. Désignée par l'État pour gérer les noms de domaine en .fr, elle en assure la promotion auprès des entrepreneurs et des particuliers. Gestionnaire historique du .fr avec plus de 3,2 millions de noms de domaine à ce jour, elle se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre : elle accompagne ainsi 14 projets de nouveaux domaines Internet de premier niveau dont le .paris et le .bzh. L’Afnic est implantée à Saint-Quentin en Yvelines : 80 personnes travaillent ainsi à ce bien commun qu’est l’Internet français. L’Afnic reverse 90% des bénéfices du .fr à la Fondation Afnic pour la solidarité numérique, qui finance des projets internet solidaire sur l’ensemble du territoire français. www.afnic.fr.