Retour à la liste

Internet dans 10 ans ? Les consensus et divergences de la communauté

16 octobre 2014

L’Afnic publie les résultats de sa 3ème enquête « Toile de fond technologique 2014 ».

Lancée dans le cadre des travaux de Recherche & Développement de l’Afnic, l’enquête « Toile de fond technologique » est conçue avec le soutien du Conseil scientifique de l’Afnic et menée par la société INIT. Cette enquête, dont la première édition a été publiée en 2011, a pour objectif de rechercher une vision commune des tendances technologiques.

L’édition 2014 de l’enquête a été menée en ligne en février 2014 et a recueilli 153 réponses. Le profil des répondants se décline comme suit : 75 % sont des « professionnels » de l’Internet 25 % des « utilisateurs » de l’Internet ; 79 % sont français et 21 % étrangers.

Les sondés ont été interrogés sur plusieurs grandes thématiques : « Internet, pour quoi faire ? », « Architecture globale d’Internet » et sur « Le DNS (système de noms de domaine Internet) ». Le premier thème était ouvert à tous les répondants tandis que l’ensemble était accessible aux professionnels.

Le premier thème sur les usages de l’Internet a permis de dégager la vision des répondants sur les dix ans à venir sur l’accès à Internet, les usages et contenus ainsi que sur le stockage des données.

S’appuyant sur les prédictions faites par les répondants à l'enquête, la toile de fond est également formée de deux types d'assertions de tendances, des consensus (70 % de pourcentages minimum) et des divergences.

Dans cette édition, parmi les consensus dégagés, il est à noter que :

  • Le DNS restera le système de nommage et de résolution dominant sur l'Internet.
  • Les domaines de premier niveau nationaux (ccTLD, « country-code Top-Level Domains ») conserveront leur attrait auprès des titulaires de noms de domaine.
  • Parmi les principales barrières au développement de nouveaux usages sur Internet :
  • le filtrage / blocage des applications utilisateur sur Internet ;
  • l’absence / faiblesse de la sécurité des communications (confidentialité, vie privée…).
  • La protection des données personnelles collectées par les fournisseurs de services sur Internet ne sera pas suffisante.

Les divergences sont notamment les suivantes :

  • Les résolveurs DNS locaux (sur des machines utilisateurs) vont représenter une part significative par rapport aux résolveurs des FAI ou résolveurs "ouverts" type Google Public DNS.
  • Pour les cas de requêtes DNS confiées à un tiers (FAI ou offreurs de résolveurs alternatifs), le recours aux résolveurs alternatifs dépassera l'utilisation du résolveur de son propre FAI.
  • Les différents types d'accès à l'Internet filaire (dsl, fibre...) seront neutres, dans le sens où ces accès laisseront passer tout trafic échangé sans préjuger de sa nature.

Pour plus d’informations

Résultats 2014

Résultats des éditions précédentes

Consultez les résultats des deux premières éditions de l’enquête « Toile de fond technologique » Afnic sur :

Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L'Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).
Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.
Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 80 collaborateurs.