Notre démarche d'excellence Notre démarche d'excellence

Innovation : l’internet de demain s’invente en coopération

Accueil > Association d’excellences > Notre démarche d’excellence > Une innovation toujours plus ouverte

Promoteur d’une innovation ouverte autour du DNS et de ses applications, l’Afnic s’engage en partenariat avec des acteurs publics et privés pour imaginer les standards et les usages de l’internet de demain.

Internet des objets, cybersécurité, identité sur internet : sur tous ces sujets, les technologies liées au DNS peuvent apporter des réponses, et contribuer pour demain à un internet toujours plus sûr, simple et fiable.  

Issue de l’INRIA, l’Afnic rassemble des experts – ingénieurs et chercheurs – parmi les plus pointus dans tous les domaines liés aux infrastructures sous-jacentes de l’internet, et affirme sa volonté de jouer un rôle pionnier dans l’étude, la conception et l’expérimentation de technologies répondant à l’internet du futur

Plus de 10 % de nos effectifs sont consacrés à la prospective et à la R&D, notamment au sein de l’équipe de la direction des Partenariats et de l’Innovation – qui travaille en lien avec toutes les directions de l’Afnic (Excellence & Sécurité, Marketing, Juridique…).

L’innovation numérique par la coopération

Notre R&D se fonde sur le partage avec la communauté internet et notre capacité à travailler en collaboration avec tous les acteurs (homologues étrangers, laboratoires de recherche, partenaires industriels…) et à concevoir ou accompagner des projets en partenariat sur un large périmètre autour des métiers de registre

Ces coopérations ont le plus souvent une dimension internationale. Elles peuvent aussi s’appuyer sur un réseau scientifique, académique et industriel de très haut niveau en Île-de-France, notamment issu du plateau de Saclay.

Pour des projets de très grande ampleur, ces partenariats prennent parfois la forme d’un consortium, comme pour le projet DiNS dans l’internet des objets. Ce projet a pour objectif de rendre interopérable les réseaux IoT en tirant parti du DNS et de ses réseaux avancés pour améliorer les clés de sécurité.

Projets exploratoires et services innovants

La direction des Partenariats et de l’Innovation dirige ses travaux de recherche dans trois grands domaines, tous liés à notre « coeur de métier » qu’est le DNS :

– Les services de registre autour de la notion de « tiers de confiance » :
Grâce à  son architecture et sa présence mondiale, le DNS peut se positionner en service intermédiaire incontournable pour des nouvelles architectures technologiques.
Plusieurs projets visent à tirer parti de sa robustesse et de sa résilience (0 interruption en 30 ans !) pour résoudre différentes problématiques : 

    • la connectivité ;
    • l’interopérabilité ;
    • l’identification et l’identité numérique (projet ID4me) ;
    • l’internet des objets (projet DiNS) ;
    • la block chain ;
    • la lutte contre les abus (projet Comar) ;
    • les services de résolution privés ou semi-publics.

– Les évolutions du DNS :
Si le DNS reste un socle technique historiquement stable, il évolue rapidement depuis quelques années (DoH, QUIC…). Nous restons pro-actifs sur tous ces sujets, par nos contributions (projet Homer) et notre présence dans les organisations de standardisation. Nous sommes aussi particulièrement attentifs à toutes les questions liant DNS et protection des données personnelles.

– De nouveaux usages pour le nom de domaine :
Nous observons en permanence les différents usages des noms de domaine, pour repérer des tendances et orienter ou optimiser nos produits et services. Nous assurons aussi une surveillance technique avec Zonemaster, devenu l’outil de référence de vérification DNS.

117751_afnic_infog_ZONE_MASTER_1240px_BIS

Zonemaster, l’outil de référence de vérification DNS

Développé en collaboration avec le registre suédois IIS, Zonemaster se positionne pour devenir l’outil de référence de vérification DNS. Mis à disposition de la communauté et développé en logiciel libre, il est désormais utilisé dans les tests effectués par l’ICANN sur toutes les extensions.

Zonemaster, logiciel libre

Veille technologique et participation aux activités de normalisation

Inscrite dans l’ADN de l’Afnic, une veille technologique permanente permet de suivre l’évolution des infrastructures internet au-delà du seul DNS. Cette veille nourrit la réflexion et la recherche de solutions innovantes, pour améliorer la performance opérationnelle des registres et permettre la création de nouveaux produits et services.

IMG_20190529_230514_703
Présentation de .FR Performance lors d'un R&D workshop du CENTR.

Nos chercheurs participent également à l’élaboration des futurs standards de l’internet, en prenant part aux principaux organes de normalisation et de coordination de l’internet. Ils jouent un rôle actif dans les groupes de travail de l’IETF, notamment sur les sujets liés aux noms de domaine et aux infrastructures réseaux. L’Afnic est également représentée dans les rencontres RIPE, CENTR, DNS-OARC, dans la LoRA Alliance pour l’IoT, ainsi que dans d’autres conférences nationales et internationales consacrées à la coordination et à la gestion des ressources de l’internet.

Transfert et diffusion des expertises et des résultats de recherche

L’Afnic joue un rôle actif pour diffuser et partager les résultats de ses recherches ainsi que ses expertises techniques. Les chercheurs et ingénieurs de l’Afnic participent à des ateliers, séminaires et conférences organisés par ses partenaires académiques et industriels, en France ou à l’international. 

Consulter nos dossiers thématiques 

Cette volonté d’ouverture se traduit aussi par une participation croissante à des projets en open source, et par le développement des activités de conseil et de formation. 

La journée annuelle du Conseil scientifique, ouverte au public et dont les contributions sont disponibles en ligne et dans leur intégralité sur notre chaîne YouTube, participe aussi à cette volonté de partager nos réflexions, et une expertise au plus haut niveau dans des domaines liés aux infrastructures de l’internet.

Le Conseil scientifique en regard critique

Pour mener à bien ces recherches, rester à la pointe de la prospective, et prendre toute sa part dans la gouvernance de l’internet, l’Afnic s’est doté dès 2007 d’un Conseil scientifique. Organe consultatif de réflexion et de proposition, il apporte un regard critique sur nos travaux, contribue à élargir nos horizons et participe à l’élaboration de la stratégie de l’Afnic. 

Le Conseil scientifique se compose de personnalités scientifiques issues des milieux académiques et industriels, en France ou à l’étranger, en croisant toutes les disciplines pour anticiper les enjeux techniques, mais aussi socio-économiques de l’évolution de l’Internet : 

  • David BIZEUL : Directeur technique de SEKOIA, Fondateur d’inThreat, première startup française spécialisée en threat intelligence, créateur du premier CERT d’entreprise (Société Générale), spécialiste en stratégie de cybersécurité pour les organisations
  • Gordon LENNOX : Président de l’association Technologies, Droits, Responsabilités, Société (TDRS), ex-ambassadeur Internet pour la Commission européenne, spécialiste sur les domaines de la sécurité et la protection des données personnelles
  • Valérie SCHAFER : Professeur en histoire européenne contemporaine,  Center for Contemporary and Digital History (C²DH), Université du Luxembourg, historienne de l’Internet, spécialiste de l’histoire des télécommunications et de l’informatique
  • Sandrine VATON : Professeure à l’IMT Atlantique, chercheuse à l’IRISA, spécialiste en métrologie réseaux, analyse de trafic, sécurité des réseaux et évaluation de performances
  • Laurent TOUTAIN : Maître de conférences à l’IMT Atlantique, spécialiste de l’Internet des Objets et d’IPv6, Président du Conseil scientifique de l’Afnic
  • José ARAUJO : Directeur du département Technique et scientifique de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), spécialiste en Télécoms, sécurité des réseaux, forensics
  • Pierre BEYSSAC : Président d’Eriomem France
  • Isabelle CHRISMENT : Professeure, chercheuse à Télécom Nancy, Université de Lorraine, Loria – INRIA France, spécialiste en supervision et sécurité des réseaux dynamiques
  • Franck SIMON : Président de France IX
  • Bernard TUY : BT_AE, spécialiste d’IPv6 et de la virtualisation des environnements de travail