Actualités Actualités

Comment enregistrer les termes soumis à examen préalable ?

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > Comment enregistrer les termes soumis à examen préalable ?
Le 24/06/11

Parmi ces changements, l’AFNIC procèdera à l’ouverture des termes dénommés auparavant « termes fondamentaux » dont l’enregistrement est soumis à partir du 1er juillet à un examen préalable.

À partir du 1er juillet 2011, à 12h, l’AFNIC ouvrira à l’enregistrement les termes interdits et réservés et notamment les noms des communes sous .fr. Plus précisément, seuls les demandeurs justifiant d’un intérêt légitime et d’un usage de bonne foi pourront enregistrer ces termes, au travers d’une demande de création auprès de leur bureau d’enregistrement, seul autorisé à émettre cette requête.

Néanmoins, si l’intérêt légitime du demandeur ne peut être déterminé lors de l’analyse de la demande, l’AFNIC pourra, par l’intermédiaire du bureau d’enregistrement, réclamer des pièces complémentaires. Afin de procéder à l’enregistrement de l’un de ces termes il est possible de contacter dès maintenant un bureau d’enregistrement afin de connaître ses modalités de participation.

Toutes les demandes reçues et leurs suivis seront disponibles publiquement et en temps réel sur le site de l’AFNIC. Les demandes seront traitées dans l’ordre chronologique d’arrivée. Pour plus d’information n’hésitez pas à contacter le support de l’AFNIC: support@afnic.fr

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.