Actualités Actualités

L'AFNIC dresse un premier bilan deux mois après le lancement d'EPP

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > L'AFNIC dresse un premier bilan deux mois après le lancement d'EPP
Le 05/06/09

Une entrée réussie pour EPP
Le lancement du nouveau système d’enregistrement basée sur EPP (Extensible Provisioning Protocol, un protocole standardisé de communication entre registre et bureaux d’enregistrement) s’est déroulé selon le calendrier annoncé, après 12 mois de développement.
La bascule de l’ancien système d’enregistrement vers le nouveau a été effectuée le 30 mars dernier par les équipes de l’AFNIC en huit heures.
Cette migration n’a pas connu de problème majeur et un bureau d’enregistrement a pû enregistrer un premier nom de domaine en EPP dès les premières minutes de mise en service.
L’AFNIC a veillé à ce que la mise en place d’EPP ait le moins d’impact possible pour les bureaux d’enregistrement qui n’ont pas souhaité l’utiliser dès le 30 mars. Les interfaces d’enregistrement via courrier électronique et via le web ont ainsi été conservées et mises à jour afin d’intégrer les nouvelles procédures administratives et techniques.
Les chiffres clés
Au terme de ses deux premiers mois d’existence :

24 bureaux d’enregistrement utilisent déjà EPP. Plus de 60 autres bureaux d’enregistrement sont également actuellement en phase de migration vers ce nouveau mode opérationnel ;

environ 38 000 domaines ont été créés via EPP et plus de 200 000 mises à jour ont été effectuées.
L’AFNIC reçoit en moyenne 200 000 requêtes par jour sur le serveur EPP de production, soit un total mensuel de 6 millions ;

EPP représente désormais 62 % des requêtes et 40 % des nouveaux enregistrements.
D’une façon générale, 87% des opérations sont désormais effectuées via l’une des nouvelles interfaces mise à disposition par l’AFNIC.

Remerciements
L’AFNIC exprime ses chaleureux remerciements à tous les bureaux d’enregistrement qui ont contribué et qui continuent de contribuer au développement d’EPP et des autres composants du système d’enregistrement des noms de domaine .fr et .re. Leur implication a été primordiale dans le succès de ces évolutions.
En savoir plus
Détails des évolutions survenues le 30 mars 2009.

À propos de l’AFNIC
(Association Française pour le Nommage Internet en Coopération)
Association à but non lucratif, l’AFNIC est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr et .re, suffixes internet correspondant à la France et à l’Île de la Réunion.
L’AFNIC est composée d’acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d’enregistrement).
En savoir plus

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.