Actualités Actualités

L’Afnic et Muse Doma donnent un nouvel élan au .museum

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > L’Afnic et Muse Doma donnent un nouvel élan au .museum
Le 19/04/18

 

Le .museum, une extension historique au fort potentiel de développement

Lancée en 2001 par l’Association Muse Doma créée par l’ICOM – the International Council of Museums : organisation non gouvernementale mondiale représentant un réseau de 37 000 professionnels et experts de musées membres dans 141 pays – le .museum est une extension de nom de domaine destiné à tous les musées mais également aux personnes ayant un intérêt ou un lien avec la profession et l’activité muséale. Le .museum conserve un fort potentiel de développement puisque 700 musées d’envergure internationale ouvrent leurs portes chaque année et que seuls 38% des musées sont équipés d’un nom de domaine.

Un .museum plus simple et plus attractif

L’Afnic a mis en place de nouvelles dispositions pour rendre l’extension accessible à un plus large public. L’enregistrement est facilité et désormais entièrement automatisé. Ainsi, l’Afnic espère attirer de nouveaux distributeurs pour permettre l’enregistrement du .museum. Le tarif de registre d’un .museum a également été revu à la baisse, avec un prix fixé à 35 euros contre 60 dollars auparavant.

Ces nouvelles dispositions ont pour vocation de valoriser le .museum auprès de nombreux bureaux d’enregistrement dont l’accréditation auprès de l’Afnic est ouverte depuis le 17 avril 2018.

Enfin, pour développer et animer une communauté d’ambassadeurs du .museum, l’Afnic a créé et administrera le site d’information et d’enregistrement welcome.museum et animera les pages réseaux sociaux du .museum sur Twitter @dot_museum, et sur Facebook @dotmuseum.

« Les musées bougent, la communauté muséale est tournée vers l’avenir et la modernité. Pour l’Afnic, le défi consiste à faire du .museum une extension à leur image : dynamique, moderne, qualitative et qui apporte une vraie plus-value à l’ensemble de cette communauté, partout dans le monde », ajoute Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.