Actualités Actualités

L'AFNIC répond à la consultation du gouvernement américain sur la gestion de la fonction IANA

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > L'AFNIC répond à la consultation du gouvernement américain sur la gestion de la fonction IANA
Le 05/04/11

L’AFNIC répond à cette consultation et met en avant :

le rôle technique et crucial de la fonction IANA pour Internet. En tant qu’acteur clef de la communauté française de l’Internet, le rôle de l’AFNIC est de continuer à renforcer ce rôle.

la nécessité d’introduire dans le futur contrat de la gestion d’IANA des mécanismes supplémentaires de transparence et de responsabilité. A ce jour, et même si la qualité du service s’est fortement améliorée, il n’y a toujours pas assez de transparence en matière de coûts ou de motivations des demandes rejetées.

Par ailleurs, par le biais de cette consultation, l’AFNIC :

souligne que la répartition des fonctions d’IANA entre les différents organismes (ICANN, DoC, Verisign…) n’est pas claire.

propose que les politiques et procédures sur lesquelles s’appuie la fonction IANA, soient élaborées via des processus ouverts et transparents tenant compte de la multitude des parties concernées.

recommande d’introduire pour les ccTLD la possibilité de faire appel d’une décision prise par le contractant IANA, dans l’hypothèse où la décision ne respecterait pas les politiques documentées existantes.

suggère que IANA – en collaboration avec la communauté des ccTLD – élabore un accord de niveau de service minimal pour sa fonction de gestion de la racine.

propose que l’élaboration d’un « Cadre d’Interprétation » pour la délégation et la redélégation des ccTLD favorise une plus grande transparence du processus.

rappelle enfin, que la mise en œuvre de la fonction IANA doit accroître le niveau de sécurité et de stabilité de la fonction de gestion de la racine.

L’AFNIC espère voir pris en compte cet avis, qui rejoint d’ailleurs ceux qui ont aussi été exprimés par d’autres acteurs de la gouvernance de l’Internet, tels le CENTR ou la NRO.

À propos de l’AFNIC
(Association Française pour le Nommage Internet en Coopération)
Association à but non lucratif, l’AFNIC est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr et .re, suffixes internet correspondant à la France et à l’Île de la Réunion.
L’AFNIC est composée d’acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d’enregistrement).
En savoir plus

A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.