Actualités Actualités

Ouverture du .paris et du .bzh : un succès aussi pour l’Afnic

Accueil > Observatoire & ressources > Actualités > Ouverture du .paris et du .bzh : un succès aussi pour l’Afnic
Le 11/12/14

12 000 .paris

Le projet .paris a débuté en 2008 et a reçu la validation de l’ICANN en 2013. Après une ouverture aux 100 premiers ambassadeurs le 4 juin 2014 et une période d’enregistrement réservée aux détenteurs de droits du 9 septembre au 11 novembre 2014, le .paris est désormais entrée dans  une nouvelle phase.

Le 2 décembre 2014, les noms de domaine en .paris sont devenus accessibles au grand public. 12 000 noms avec cette nouvelle adresse numérique pour la capitale française ont d’ores et déjà été réservés, dont près de 6 000 la première journée de lancement.

 

JL Missika et Mathieu Weill, Afnic, pour le lancement du .paris

De gauche à droite : Jean-Louis MISSIKA, adjoint à la Mairie de Paris et Mathieu WEILL, DG de l’Afnic lors de la cérémonie de lancement du .paris le 2 déc. 2014

.bzh, un succès populaire

Deux jours plus tard, le 4 décembre 2014, le .bzh s’est également ouvert à tous. Le lancement de cette nouvelle extension Internet, dédiée aux Bretons-nes et amoureux-ses de la Bretagne, vient couronner un projet initié il y a dix ans. Réunissant les acteurs impliqués dans le dossier depuis 2004 et bénéficiant du soutien de la Région Bretagne, l’association www.bzh, porteuse du projet d’extension, avait reçu en mai 2013 l’accord de l’ICANN pour la création de cette nouvelle identité numérique.

Quatre jours après l’ouverture générale, près de 3 000 noms de domaine en .bzh ont déjà été enregistrés par des entreprises, associations, collectivités et particuliers qui assurent une visibilité mondiale à la Bretagne et à ses acteurs à travers leur nouveau point commun, l’extension Internet .bzh.

Ouverture à tous du .bzh le 4 décembre 2014

De gauche à droite : Matthieu CRÉDOU, directeur marketing de l’Afnic, David LESVENAN, Président de www.bzh, Jean-Michel LE BOULANGER, vice-président de la Région Bretagne, chargé de la culture et des pratiques culturelles.

 

Ces chiffres croissants confirment l’engouement des Français pour les nouveaux domaines Internet (gTLD) qui apportent de nouveaux espaces d’expression ciblés et répondant aux besoins d’appartenance, en faveur de la solidarité numérique.

Qualité, expertise et fiabilité

La semaine a donc été intense pour l’Afnic, le partenaire opérationnel choisie par la Mairie de Paris et par l’Association www.bzh pour gérer ces nouvelles extensions Internet.

Grâce à son expérience, l’Afnic propose en effet son expertise et des services adaptés à la demande de chacun de ses partenaires. En tant qu’opérateur technique de registre, l’Afnic assure notamment la mise en place et la gestion de l’infrastructure technique, selon les normes définies par l’ICANN, ainsi que la communication avec les bureaux d’enregistrement à l’échelle mondiale.

Partenaire depuis 2009 de la Mairie de Paris et depuis 2011 de .bzh, l’Afnic s’est impliquée depuis plusieurs années pour la réussite de ces deux nouveaux territoires numériques. Le succès de ces lancements est le reflet de ces collaborations étroites sur plusieurs années.

Outre le .paris et le .bzh, l’Afnic accompagne depuis cinq ans le déploiement de 15 autres nouveaux registres de nouvelles extensions Internet dont .alsace, .corsica ou encore .ovh, .sncf et .leclerc.

L’Association à but non lucratif, office d’enregistrement du .fr, gère également les extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna), .yt (Mayotte). Au total, ces 23 extensions représentent un portefeuille de plus de 2,8 millions de noms de domaine et font de l’Afnic le premier opérateur en France des services de registre sur Internet.

Les prochaines ouvertures sont prévues en 2015, le .alsace ouvrant les festivités en janvier.

Témoignages

  • Jean-Louis MISSIKA, adjoint à la Maire de Paris, chargé de toutes les questions relatives à l’urbanisme, l’architecture, aux projets du Grand Paris, au développement économique et à l’attractivité :
    « L’expertise technique et la motivation de l’équipe AFNIC ont été des facteurs de succès dans la longue gestion de projet du .paris, y compris lors de nos négociations avec l’ICANN, le régulateur mondial des noms de domaine. »
  • David LESVENAN, Président de l’Association www.bzh :
    “Nous sommes ravis aujourd’hui de pouvoir offrir aux Bretons-ne-s, à tous les amoureux-ses de la Bretagne un nouveau territoire d’expression numérique pour exprimer leur attachement à notre région. Cette belle aventure est le fruit d’un travail collectif  auquel l’Afnic a pu apporter l’expertise et la disponibilité de ses équipes depuis 2011.”



A propos de l'Afnic

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L’Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

Outre la gestion des extensions françaises de l’internet, le rôle de l’Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.

Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd’hui 80 collaborateurs.