Retour à la liste

Grâce à sa croissance soutenue, le .fr a continué de gagner des parts de marché en France en 2018

Communiqué de presse

11 mars 2019 -

Avec plus de 3,3 millions de noms de domaine en .fr enregistrés à fin 2018, soit 4,4 % de croissance en 1 an, l’extension française confirme sa popularité.

 

Avec plus de 3,3 millions de noms de domaine en .fr enregistrés à fin 2018, soit 4,4  % de croissance en 1 an, l’extension française confirme sa popularité et gagne des parts de marché en France. L’Afnic, office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr, revient sur l’année 2018 en chiffres et livre ses perspectives pour l’avenir.

Le .fr, une croissance nette supérieure à la moyenne des pays européens en 2018

Le .fr comptait 3 305 296 noms en stock au 31 décembre 2018, contre 3 166 105 au 31 décembre 2017. Il a crû de 4,4 % en 2018, ce qui le situe à la première place des noms de domaine des pays de l’Union européenne en termes de performance nette avec ses 139 000 noms supplémentaires.

L’Afnic estime que 8,9 millions de noms de domaine étaient déposés en France à fin 2018, toutes extensions confondues (.com, .fr, mais aussi par exemple .paris ou .sncf), soit +2,1 % en un an.

Avec une croissance de 4,4 %, le .fr a augmenté sa part de marché de 0,8 point en 2018, pour atteindre 37,2 %, son plus haut niveau historique. « Nous constatons la popularité croissante du .fr ces dernières années, et une de nos études récentes a démontré que les dirigeants de TPE/PME privilégiaient le .fr (52 %) au .com (40 %) » précise Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic.

Ce succès du .fr est notamment dû à un faible taux de suppression, permettant au taux de conservation d’atteindre 83,9 %, contre 83 % en 2017. Cela traduit une loyauté des titulaires en progression constante. D’après Pierre Bonis, « Le .fr conquiert et il fidélise ; sa fiabilité et l’accompagnement de ses détenteurs jouent sans doute sur ces bons résultats ».

Une marge de progression importante dans les années à venir

L’Afnic prévoit une croissance du .fr qui restera soutenue en 2019. Au rythme actuel, les 3,5 millions de .fr pourraient être dépassés dans le 2nd semestre 2020 ou au tout début de 2021.

« On estime qu’encore un quart des TPE/PME en France n’a pas de site internet[1] ; il y a donc une forte marge de progression pour le .fr dans les années à venir » estime Pierre Bonis.

La France est l’un des pays les plus connectés du monde : 84 % des Français sont internautes[2], contre 54 % de la population mondiale. Il reste pourtant de nombreux progrès à accomplir pour aider entreprises et particuliers à s’approprier les opportunités offertes par internet. L’Afnic est partie prenante dans ce processus de long terme, fortement créateur de richesse pour la France. L’association, partenaire de l’initiative gouvernementale France Num, accompagne ainsi les dirigeants de TPE/PME pour améliorer leur visibilité en ligne, notamment via son dispositif Réussir-en.fr et les ateliers de formation Foliweb, qui ont attiré 14 000 participants en 2018.

 

Téléchargez le bilan complet : « Le .fr en 2018 ».

 

 



[1] L’étude menée par l’Afnic sur la présence en ligne des TPE/PME françaises en décembre 2018 a révélé que 94 % des dirigeants de TPE/PME considèrent leur présence sur internet indispensable ou utile à leur activité, mais 24 % d’entre elles ne disposent pas de site internet.

[2] D’après Médiamétrie, on compte 52,8 millions d'internautes en France en décembre 2018, soit 84 % des Français de deux ans et plus.

Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association française pour le nommage internet en coopération. Elle est l’office d’enregistrement délégué par l’Etat pour la gestion des noms de domaine en .fr, ainsi que des extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte). Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90% de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf. Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 82 collaborateurs.