Retour à la liste

Limitations du serveur EPP

lundi 02 novembre 2009 00:00:00

Depuis le lancement d'EPP et la mise en place d'interfaces synchrones et temps réel en écriture, nous avons constaté un développement extrêmement important d'usages qui pourraient à terme menacer la stabilité de notre système. Un exemple parmi d'autres, plus de 99% des demandes de créations de domaines le sont sur des domaines qui existent déjà. Nous sommes actuellement en train de mettre au point une [...]

Nous sommes actuellement en train de mettre au point une politique technique de contrôle des flux, celle-ci s'intégrant dans une refonte de nos offres de services. Un des buts de cette politique qui ne sera pas opérationnelle avant plusieurs mois, est de ne pas pénaliser les usages raisonnables et pour lesquels une tolérance à l'erreur sera prévue. Nous sommes cependant dans l'obligation d'agir maintenant pour limiter les dérives de certains usages. La technique mise en oeuvre, qui ne s'appliquera dans un premier temps que sur le serveur EPP (tout report d'usage vers une autre interface nous obligera, bien évidemment, à appliquer de nouvelles restrictions), sera en revanche plus arbitraire et systématique que ce que nous avons prévu de mettre en place à long terme. Elle va consister, à partir du lundi 16 novembre à la mise en place des pénalités suivantes : Toute commande sur un domaine déjà existant induira un délai de réponse supplémentaire de 2 secondes sur cette commande. Toute commande sur un domaine qui n'est pas dans votre portefeuille et pour lequel vous ne connaissez pas le auth_info induira un délai de réponse supplémentaire de 1 seconde sur cette commande. D'autres mesures sont à suivre. Nous vous les présenterons prochainement. Une présentation complète du problème est prévue lors du Groupe de travail technique qui aura lieu le 3 décembre.
Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association française pour le nommage internet en coopération. Elle est l’office d’enregistrement délégué par l’Etat pour la gestion des noms de domaine en .fr, ainsi que des extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte). Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90% de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf. Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 82 collaborateurs.