hourglass

Pourquoi étudier dès maintenant l’opportunité d’une extension personnalisée

Accueil > Observatoire & ressources > Papiers d’experts > Pourquoi étudier dès maintenant l’opportunité d’une extension personnalisée
Le 16/09/2021

Le régulateur international des adresses internet (ICANN) a opéré en 2012 une phase d’ouverture permettant aux marques d’acquérir leur propre suffixe. Les candidats ont disposé de 6 mois pour déposer leur dossier, un délai qui pouvait être jugé restreint et qui a dissuadé de nombreuses organisations à se lancer.

En ce qui concerne une prochaine phase d’ouverture, pour l’heure, l’ICANN n’a encore rien officialisé ! Les entreprises disposent encore de quelques mois pour prendre leur décision.

Que vous décidiez de candidater ou non, il n’est jamais simple de se faire presser par le temps dans une prise de décision qui peut s’avérer stratégique pour votre organisation, alors prenez les devants !

Un calendrier encore incertain mais une fenêtre de tir étroite une fois les dates officialisées

Le fonctionnement multipartite de l’ICANN engendre certains effets dont il faut avoir conscience : si tout un chacun peut s’exprimer pour faire évoluer le système d’adressage de l’internet, les prises de décisions sont longues (plusieurs années). En revanche, une fois une mesure actée, le délai de mise en œuvre demandé est inversement proportionnel et généralement assez rapide donc (de l’ordre de quelques mois). Si l’on se réfère au précédent exercice ayant eu lieu en 2012, le délai de réponse entre l’officialisation par l’ICANN et la date de dépôt des candidatures était de 6 mois.

A l’occasion de cette ouverture, plusieurs représentants de marques ont remonté le fait que ce délai ne leur avait pas permis de prendre la bonne décision pour les raisons suivantes :

  • Le temps imparti n’a pas permis de mener une concertation avec l’ensemble des parties prenantes internes, et la direction a donc décidé de ne pas se lancer
  • L’arbitrage a été fait vers le dépôt d’une candidature pour « se prémunir » des risques futurs sans qu’un projet d’usage ne soit réellement porté collectivement.

Considérez donc le temps dont vous disposez jusqu’à l’annonce officielle de l’ICANN comme une opportunité que vous devez saisir pleinement pour valider la décision de vous lancer au sein de votre structure.

Une candidature solide pour un projet à forte valeur ajoutée se construit en amont

Nous sommes convaincus que prendre les devants peut changer le paradigme des contraintes liées à ce type de projet : d’une part car l’ICANN privilégie les dossiers solides avec un projet réfléchi et d’autre part, car cela permettra d’exploiter tout le potentiel de l’extension internet personnalisée pour en faire le dénominateur commun de son futur territoire numérique. Cette décision demande du temps et idéalement l’adhésion des parties prenantes de l’entreprise.

Si nous devions vous donner trois conseils pour construire un projet solide, ils seraient les suivants :

  • Se projeter à long terme

Evaluer ses besoins futurs pour soutenir le déploiement de sa stratégie digitale sur le long terme. Plusieurs questions peuvent guider la réflexion : l’utilisation faite de mes adresses est-elle cohérente pour mon groupe, mes marques, mes filiales, mes distributeurs… ? Est-elle en lien avec ma stratégie de marque ? Me permet-elle de mener à bien mes projets ? Ai-je la connaissance et la maitrise du sujet ? Quelles sont nos différents projets d’innovation, de services et les besoins associés (usages numériques, défis logistiques, etc.) ?

  • Jouer collectif

Intégrer en amont du projet les représentants des directions qui seront concernées par le sujet est une bonne pratique. Les directions digitale/marketing, technique (DSI, réseau, sécurité) et juridique sont le plus souvent celles impliquées dans l’utilisation courante des noms de domaine. Il est important de sonder leurs pratiques et leurs besoins pour définir les différentes options offertes. Selon la taille de votre organisation/groupe, des représentants des marques/filiales pourront également être intégrés à l’étude. Une décision collective, comprise par tous et pour laquelle vous aurez l’aval de votre direction est la meilleure garantie pour que le projet soit porté avec succès.

  • Chercher conseil auprès d’un tiers

Demander à une entreprise externe de vous accompagner sur la conduite d’une étude d’opportunité au dépôt de votre .marque vous permettra :

  • D’évaluer vos besoins internes
  • De lister les parties prenantes impliquées dans le projet, leurs responsabilités et leurs rôles
  • De prendre connaissance des aspects règlementaires
  • Dans certains cas, de mesurer les risques de candidatures multiples et la meilleure stratégie d’approche (concurrence avec noms courts, noms géographiques ou noms génériques)
  • De définir les règles associées à votre future extension internet et leur mise en œuvre au regard de vos objectifs.

Contactez-nous pour en savoir plus et rejoignez notre initiative du Cercle des .marque, seul groupe de travail en France dédié aux échanges sur les extensions internet personnalisées à l’usage des marques.

Le Cercle des .marque

L’Afnic a lancé en 2019 le Cercle des .marque, une communauté d’échanges réservée aux marques et à leurs représentants désireux de s’informer sur les projets d’extensions internet personnalisées. Témoignages inspirants, partage de bonnes pratiques, décryptage du marché et des dernières tendances… nous proposons d’échanger sur le développement et la maîtrise de son territoire numérique.

Rejoignez le Cercle des .marque