Retour à la liste

6 Déc 2011 - Ouverture à l'Europe du .fr et des autres TLDs opérés par l’AFNIC

26 septembre 2011

Le 6 décembre prochain, le .fr et les autres TLDs opérés par l’AFNIC - .wf, .tf, .re, .pm et .yt - s’ouvrent à l'Europe. Détails.

 

L’ouverture du .fr à l’Union Européenne fait suite à la désignation de l’AFNIC - le 2 mars 2010 - comme Office d’enregistrement de l’extension .fr dans le contexte du décret du 6 février 2007. Un cadre contractuel inédit avait accompagné cette désignation, dont notamment, dans un délai de deux ans à compter de la date de la désignation, l’ouverture du .fr aux structures domiciliées au sein de l’Union européenne. 

Par ailleurs la loi du 22  mars 2011 a instauré de nouveaux enjeux pour les  noms de domaine : toutes les extensions françaises de l'internet (.fr, .wf .re, .yt, .pm, .tf...) doivent être désormais ouvertes à l'Europe avant le 31/12/2011. Une ouverture qui permettra la valorisation de ces différents territoires que sont Wallis et Futuna, les Terres Australes et Antarctiques, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon ainsi que l’Ile de la Réunion. 


Ce qu’il faut savoir aujourd’hui :

  • Le 6 décembre 2011, les extensions .wf (Wallis et Futuna), .tf ((Terres Australes et Antarctiques), .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon)  et .yt (Mayotte) opérées par l’AFNIC seront dès  lors soumis aux mêmes règles d'enregistrement que le .fr

 

 

Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

Créée en 1997, l’Afnic (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération), est une association à but non lucratif. Désignée par l'État pour gérer les noms de domaine en .fr, elle en assure la promotion auprès des entrepreneurs et des particuliers. Gestionnaire historique avec plus de 3 millions de noms de domaine en .fr à ce jour, elle se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre : elle accompagne ainsi 14 projets de nouveaux domaines Internet de premier niveau dont le .paris et le .bzh. L’Afnic est implantée à Saint-Quentin en Yvelines : 80 personnes travaillent ainsi à ce bien commun qu’est l’Internet français.