Retour à la liste

L’Afnic s’engage dans une démarche de développement durable

25 août 2014

Synthèse du Bilan Carbone® de l'Afnic - Édition 2012

Couverture du bilan Carbone 2012Les services supports de l’Internet, tels que les services d’hébergement de données, les infrastructures de télécommunication ou, bien sûr, les services liés au système des noms de domaine représentent des éléments essentiels, sans lesquels la société de l’information, telle que nous la connaissons aujourd’hui, n’existerait pas.

Pour autant, ces services, parce qu’ils sont moins visibles du grand public que les applications web, le sont aussi dans la réflexion sur l’empreinte écologique globale d’Internet, et plus précisément sur son empreinte carbone. Nous savons en effet quels sont les effets positifs d’Internet dans la lutte contre le réchauffement climatique (meilleure gestion à distance des dépenses d’énergie, possibilité de limitation des déplacements professionnels par les téléconférences et le télétravail…), mais nous savons moins ce que « coûte » Internet en termes d’émission de gaz à effet de serre.

C’est pourquoi, dans une volonté de transparence et de responsabilité, l’Afnic, en tant que registre Internet de référence, a décidé d’engager une démarche Bilan Carbone®. Cette démarche, menée avec l’accompagnement de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Versailles-Yvelines, et le cabinet indépendant EcoAct, a consisté tout d’abord à définir le périmètre à prendre en compte pour déterminer nos émissions carbone. Le choix de l’Afnic a été de prendre en compte le périmètre le plus large, incluant dans le calcul de son empreinte carbone l’ensemble de ses activités, allant des déplacements domicile–travail des collaborateurs en passant par l’édition de plaquettes de communication, de l’envoi de courriels en interne et en externe au fonctionnement de nos installations dans les data-centers.

Les résultats de ce travail exhaustif, mené jusqu’à fin 2013, permettent aujourd’hui à l’Afnic de publier son premier Bilan Carbone® portant sur l’année 2012. Il servira d’étalon pour nous assurer que l’Afnic est bien sur une trajectoire de réduction de ses émissions dans les années à venir, non seulement en valeur relative, mais aussi en valeur absolue, tout en maintenant la croissance de nos activités.

L’Afnic, dont la démarche vient d’être reconnue par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Versailles-Yvelines qui lui a remis le diplôme du réseau des managers de l’environnement, entend mettre en place un plan d’action ambitieux pour un espace français de nommage Internet responsable et durable. 

 

Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L'Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).
Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.
Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 80 collaborateurs.